jeudi 19 novembre 2020

Une cosmologie de monstres

 



Auteur : Shaun Hamill
Editions : Albin Michel (2019)
Collection : Imaginaire
Nbre de pages : 416



Présentation de l'éditeur :

La famille Turner, de Vandergriff, Texas, ne sera jamais une famille comme les autres.
Harry le père, fan absolu de l’œuvre d’H.P. Lovecraft et de films d’horreur, décide un jour de construire une maison hantée temporaire pour Halloween : « La tombe ». Quelques années plus tard, un cancer du cerveau l’emporte, deux mois après la naissance de son fils, Noah.
Margaret, la mère, pour faire vivre sa famille, se lance dans le projet d’une vraie attraction de maison hantée : « Promenade dans les ténèbres ». Margaret souffre d’hallucinations, à moins que ses visions ne dévoilent une réalité que personne ne veut affronter. Elle y compris.
Alors que « Promenade dans les ténèbres » commence à avoir du succès, sa fille aînée, Sydney, disparaît, comme d’autres enfants de Vandergriff. Et jamais la police n’aura la moindre piste.
Son autre fille, Eunice, trop intelligente pour son bien, dépressive, se réalise dans de longues lettres de suicide qu’elle adresse à son petit frère Noah, certaine que – malgré sa médication – elle est condamnée à perdre son combat contre la dépression.
Quant à Noah… Depuis l’âge de six ans, il partage tous ses moments libres avec une créature lupine plus énigmatique que monstrueuse.
La famille Turner se tient sur le seuil d’un monde terrifiant, surplombé par une cosmologie de monstres. Est-ce le leur ou est-ce le nôtre ? ?


Mon avis :

J'ai lu ce roman dans le cadre du challenge Cocooning automnal et j'espérais accrocher rapidement et vivre une histoire un peu flippante. 

On va suivre la famille Turner sur 50 ans et c'est Noah, le petit dernier, qui va nous raconter comment ses parents se sont rencontrés et comment Lovecraft a pu influencer leurs existences.

Si la 1ère partie m'a impressionnée, me donnant un avant-goût d'angoisse, j'ai vite déchanté sur le reste. Plus j'avançais et moins je voyais où voulait en venir l'auteur.

Je n'ai pas compris la finalité du bouquin et ce que venaient faire ces monstres. Je n'ai pas saisi en quoi ce roman était exceptionnel. 

S'il se lit bien et que j'ai apprécié le style de l'auteur, encore une fois, je n'ai pas été embarquée dans l'intrigue et je ne me suis pas attachée aux personnages.

Cela devient pénible à la longue de se sentir en marge de l'ensemble de ces lecteurs qui ont eu des avis dithyrambiques sur ce livre. Je fais désormais une croix définitive sur tous ces romans trop encensés car avec moi ca ne fonctionne plus du tout !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire