mercredi 2 décembre 2020

La mort du temple : corpus christi (T2)

 




Auteur : Hervé Gagnon
Editions : Hugo Roman (2020)
Nbre de pages : 386



Présentation de l'éditeur :

Paris, 1307.

Après avoir appris ce qu'il transportait vraiment dans le convoi attaqué par des brigands, Hugues de Malemort doit faire un choix : abjurer sa foi ou mourir. Ayant choisi la vie, il apprend que l'apôtre Thomas a prophétisé sa venue, voilà treize siècles, et qu'il lui a laissé un texte qu'il devra comprendre.

Avec l'aide de Gersande Bentivoglio, de Pierre de Marseille, de Johannès, de Raoul et de Besson, il suit la piste ensanglantée de la pierre philosophale dans les rues de Paris et dans les moindres recoins de la commanderie alors qu'autour de lui, le Temple s'effondre et que meurent tous ceux qui lui sont chers. Un seul indice le guide : celui qu'il cherche porte à l'avant-bras droit une cicatrice rappelant un serpent.

Une semaine. C'est tout ce qu'il reste avant que l'Ordre du Temple ne soit détruit. Une semaine pour renier la foi, cracher sur la croix et retrouver la pierre philosophale avant qu'elle ne fasse encore plus de mal. Mais le Mal n'est jamais là où l'on pense le trouver.


Mon avis :

Après avoir lu le tome 1 en LC avec Steff_bouquine, nous avons renouvelé avec ce tome 2. Si le 1er volet m'a plu et qu'il me tardait de lire la suite, je sors un peu déçue de cette lecture.

En effet, tout comme Steff, c'est un dyptiqur qui conviendra davantage à ceux/celles qui n'ont jamais lu l'auteur ou n'ont pas encore lu sa précédente saga, "Damné".

En ce qui me concerne, ce dyptique est le 4ème que je lis de Hervé Gagnon et j'ai trouvé trop de ressemblances avec son autre série tant dans la trame du roman que dans les personnages choisis et le but à atteindre.

Cela donne un gros sentiment de déjà vu désagréable mais on a surtout cette impression que l'auteur ne sait pas se renouveler, au risque de perdre certains lecteurs...

Je trouve ça dommage parce que l'écriture est agréable, les romans très abordables alors qu'ils se situent dans des périodes difficiles. Il a aussi cette faculté de nous propulser dans le Moyen-âge de façon simple et sans nous perdre. 

J'aurais aimé que ce tome soit moins standardisé et qu'il y ait plus d'action parce que je me suis parfois ennuyée. J'ai eu envie d'abandonner à la moitié du livre mais avec Steff nous nous sommes motivées pour aller le finir.

Pour moi, la fin est conventionnelle. Elle n'a rien non plus d'exceptionnelle. Il n'y a rien de nouveau et trop de déjà lu. Pour autant, je ne dirai pas qu'il ne faut pas le lire, le tenter surtout si vous ne connaissez pas l'auteur. Laissez vous entraîner au cœur de la fin du Temple et donnez moi votre avis

Aucun commentaire:

Publier un commentaire