jeudi 3 décembre 2020

Les anges de Babylone

 




Auteur : Ghislain Gilberti
Editions : Cosmopolis (2019)
Nbre de pages : 622



Présentation de l'éditeur :

Débarquée de l'enquête sur Borderline, Cécile Sanchez revient sur le terrain lorsqu'une guerre des ombres éclate entre de nouveaux caïds et le Réseau Fantôme. Prêt à tout détruire, l'un des leaders de la corporation de tueurs, bien plus dangereux et instable que ses coreligionnaires, vient de sortir de prison après une décennie passée à l'isolement. Au centre de cette guerre pour le contrôle global, les Anges de Babylone, une nouvelle unité qui a grandi dans l'ombre de Borderline, s'apprête à prendre le ciel et s'étendre aux périphéries du territoire. Avec toujours la mystérieuse Voix pour guider leurs actions, leurs pensées et leurs bras armés. C'est dans cette zone que la nature est à nouveau sauvage. Les Anges feront la guerre pour l'Homme. Même les anges déchus auront leur croisade et celle qui ouvre la porte au grand chaos balaiera tout sur son passage : il n'y aura pas le moindre quartier.



Mon avis :

J'ai lu le 1er tome, Sa majesté des ombres, en mars 2108 et c'est un livre qui marque. J'en gardais en mémoire les grandes lignes et j'espérais ne pas trop être perdue en me plongeant dans le tome 2, plus de 2 ans après.

J'avoue avoir été dans le flou, vu le nombre de personnages. Dur de se remettre qui est qui.

Mais l'histoire est toujours aussi prenante, l'écriture précise, incisive, cinématographique et les personnages sont durs, prêts à tout pour parvenir à leurs fins quelque soit leur bord.

L'auteur n'épargne ni ses personnages avec des scènes difficiles ni son lectorat qui vit avec eux des règlements de compte très violent.

Attention, cette trilogie n'est pas à mettre entre toutes les mains !

Mais aussi violent soit-il, j'attendais toujours ce moment où je pouvais retrouver autant les membres de Borderline que la commissaire Cécile Sanchez. C'est un véritable jeu de guerre qui se déroule sous nos yeux, aussi horribles qu'attirant.

Je me pose beaucoup de questions sur les membres de Borderline et, comme bon nombre de lecteurs, j'ai hâte de lire le dernier volet paru ce mois-ci, Le sacre des impies, dont la 1ère couverture fait frémir d'angoisse. Je ne sais absolument pas où je vais atterrir avec cet ultime tome mais vivement que je m'y lance dedans.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire