jeudi 9 avril 2020

Sang famille

Auteur : Michel Bussi
Editions : Presses de la Cité (2018)
Nbre de pages : 420


Présentation de l'éditeur :

"Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l'obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches. Je vais mourir ici. C'est une certitude. Une seule question me hante, la dernière : jusqu'où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s'ils pouvaient en arracher les souvenirs qu'ils convoitent ? Tout est allé si vite, à peine quatre jours.
Je n'étais alors qu'un adolescent parmi d'autres. Un orphelin. C'est du moins ce qu'on avait toujours voulu me faire croire..."


Mon avis :

J'ai lu ce roman dans le cadre de la LC organisée par @mes_carnets_litteraires. Il fallait lire en mars un roman de Michel Bussi et j'ai jeté mon dévolu sur son tout premier roman.

Si l'écriture de l'auteur reste toujours aussi agréable et fluide, je n'ai pas totalement accroché à l'histoire de Colin. On est sur une enquête familiale qu'il va mener sur l'île de Mornesey, là où son père, 10 ans plus tôt, a trouvé la mort.

On va être plongé dans le passé trouble de cette famille et j'ai trouvé l'ensemble assez long.

Je ne peux pas dire non plus que j'ai eu de véritables surprises avec. Même s'il se lit facilement, je n'arrivais pas à retrouver les émotions que Michel Bussi arrive à me faire ressentir avec ses autres romans.

J'ai été, par contre, plus intriguée par l'histoire voire le mythe de cette île que par tout le reste.

La couverture donne un air de vacances à ce bouquin et c'est ce que j'ai ressenti la plupart du temps. Une petite enquête par un ado de 16 ans, hors ces heures de cours de voile dans la colo où il s'est inscrite. C'est gentillet mais pas exceptionnel et j'en sors un peu déçue.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire