vendredi 29 juin 2018

Hunter

Auteur : Roy Braverman
Editions : Hugo Thriller (Mai 2018)
Nbre de pages : 351


Présentation de l'éditeur :
Plus personne ne s'arrête à Pilgrim's Rest. Une vallée perdue dans les Appalaches. Un patelin isolé depuis des jours par le blizzard. Un motel racheté par le shérif et son frère simplet. Un bowling fermé depuis longtemps. Et l'obsédant souvenir d'une tragédie sans nom : cinq hommes sauvagement exécutés et leurs femmes à jamais disparues. Et voilà que Hunter, le demi-sang indien condamné pour ces crimes, s'évade du couloir de la mort et revient dans la vallée. Pour achever son oeuvre ? 
Après douze ans de haine et de chagrin, un homme se réjouit pourtant de revenir à Pilgrim's Rest. Freeman a compris le petit jeu de Hunter et va lui mettre la main dessus. Et lui faire enfin avouer, par tous les moyens, où il a caché le corps de Louise, sa fille, une des cinq disparues. 
Pilgrim's Rest sera peut-être le terminus de sa vengeance, mais ce que Freeman ignore encore, au volant de sa Camaro rouge qui remonte Murder Drive, c'est qu'il n'est pas le seul à vouloir se venger. Et que la vérité va se révéler plus cruelle et plus perverse encore. Car dans la tempête qui se déchaîne et présage du retour de la terreur, un serial killer peut en cacher un autre. Ou deux.


Mon avis :

J'ai fini ce roman en début de semaine et j'avoue que je pensais accrocher davantage...

Déjà, j'ai trouvé le début un peu brouillon avec des personnages dont on ne connait pas les noms et qui se retrouvent dans une situation délicate.

Je n'ai jamais réussi à savoir ou en tout cas à avoir la certitude de l'identité de cet homme. Je reste encore interrogative alors que j'ai fini ce livre il y a maintenant plusieurs jours.

Vient ensuite le moment où l'on rencontre Freeman, un black de 60 ans, ancien flic à la retraite, qui compte bien traquer celui qui a été jugé et condamné à la peine capitale pour le meurtre de cinq hommes et l'enlèvement de leurs épouses respectives, sans que l'on sache où les corps sont cachés : Hunter.

Car Hunter s'est fait la malle de la prison dans laquelle il était retenu, pendant un transfert...

Ensuite, nous allons bien sûr découvrir ce fameux Hunter mais également les habitants de Pilgrim's Rest où plus personne n'ose s'arrêter depuis les faits survenus quelques années auparavant. C'est un peu une ville fantôme avec des habitants qui suspectent tout et tout le monde.

J'ai eu du mal à m'habituer au style de l'auteur et honnêtement je ne me suis attachée à aucun personnage en particulier.

Seul Freeman, à la rigueur, est intéressant à suivre dans sa quête de vengeance (puisque Hunter a enlevé sa fille à l'époque) et avec Denise (la soeur d'une autre victime), le duo formé n'est pas mal du tout. Ils vont faire des rapprochements, des déductions et la vérité ne fera pas du tout plaisir...

Les flics de cette petite ville et surtout leur chef sont étranges et nous apprenons trop rapidement le coupable des meurtres et des enlèvements.

Cela se déroule à 100 pages du livre et franchement cela m'a déconcertée. Mais l'auteur a de la réserve et nous concocte un retour de situation qui ne m'a malheureusement pas plus accrochée que ça.

L'auteur va mettre en avant un deuxième meurtrier mais cela ne m'a pas suffi à adhérer à l'intrigue globale et encore moins à Hunter ou à ces fameux enlèvements.

C'est plein d'action, de scènes horribles et de quelques rebondissements mais dans la globalité j'ai trouvé l'intrigue assez basique et plutôt prévisible.

Mais ce qui m'a le plus ébranlé est là fin ! Je ne l'ai pas comprise dans le sens où je n'y pas adhéré. L'auteur aurait pu largement partir sur autre chose et là encore j'ai été sidérée.

En bref, j'ai eu une trop grosse attente sur ce roman et je ressors déçue de cette lecture. J'en voulais tellement autre chose que je suis restée toujours dans l'attente de quelque chose qui n'arrivait pas. C'est dommage que l'auteur ne me l'ait pas donné.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire