lundi 2 juillet 2018

L'essence des ténèbres

Auteur : Tom Clearlake
Editions : Moonlight (mai 2018)
Nbre de pages : 316


Présentation de l'éditeur :
La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d'enfants inexpliquées. Cinq au total, en l'espace de quatre mois. Bien qu'aucun indice formel n'ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu'il s'agit d'enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L'agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter. 
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d'agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s'être emparé des forêts alentour de la ville... et ça n'est que le début de son enquête.


Mon avis :

Voilà un thriller fantastique auquel je ne m'attendais absolument pas. Quand on me parle de ce genre, je pense aussitôt à Sire Cédric et pour le roman de Thomas Clearlake c'est une très grosse erreur à ne pas faire. Vous ne retrouverez pas ici les mêmes codes que dans les romans de Sire Cédric, même s'il y a une part d'occulte.

En ce qui me concerne, je le classe dans un SF comme j'en lis très peu mais j'ai passé, malgré tout, un bon moment de lecture.

Ici, on va avoir affaire à des disparitions d'enfants, âgés de 3 à 5 ans. C'est le FBI qui s'occupe de l'enquête et plus particulièrement Eliott Cooper. Il est célibataire, la trentaine et efficace dans ses recherches. Mais Eliott va être le témoin d'une scène qui va bousculer ses convictions pragmatiques et changer sa vie en cauchemar.

J'ai plutôt bien accroché à ce titre qui m'a sortie de ma zone de confort et je dois bien dire qu'il s'en est très bien sorti.

Si j'ai eu du mal à adhérer à certaines scènes trop SF pour moi, j'avoue quand même que durant ma semaine passée avec ce roman, je le prenais toujours avec envie pour savoir ce qui allait arriver.

Eliott, dans son malheur, va être épaulé par Lauren, qui est aussi agent au FBI.

Les découvertes qu'ils vont faire sont très intéressantes à suivre et j'ai aussi beaucoup aimé le fait de ne pas stagner sur le sol américain pour l'enquête. On va voyager en France, en Allemagne et même jusqu'en Sibérie.

Les personnages ont beaucoup de choses à régler et cela donne une dynamique très agréable.

L'action ajoutée aux explications sur ce qui se passe rendent la lecture accrocheuse voire même passionnante par moment.

Je me suis doutée de certaines choses sur la fin mais cela ne m'a pas dérangée et j'ai beaucoup aimé découvrir Matthew...

Par contre, la toute fin ne m'a pas apportée ce que j'attendais, même si l'auteur répond à une des questions que va forcément se poser son lectorat. Mais, pour moi, ce n'est qu'une réponse partielle qui ne satisfait pas totalement ma curiosité et je me demande, du coup, si suite il y aura.

Très honnêtement, il n'y en a pas forcément besoin mais l'auteur a mis une fin suffisamment ouverte pour se donner la possibilité d'en faire une.

Côté écriture, c'est simple et agréable à lire tout en étant bien documenté. L'auteur ne perd pas son lecteur avec des explications longues et indigestes et ce n'est pas négligeable.

En bref, j'ai passé un bon moment de lecture aux côtés d'Eliott et Lauren et, d'un certain côté, j'ai été triste de les quitter.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire