mardi 26 novembre 2019

Cléopâtre

Auteur : Alberto Angela
Editions : Harper Collins (2019)
Nbre de pages : 432


Présentation de l'éditeur :
Peu de femmes peuvent se vanter d’avoir autant marqué les esprits que Cléopâtre. La dernière reine d’Égypte antique a séduit les puissants mais a surtout fait de son nom un symbole de puissance. Alberto Angela, vulgarisateur de génie, nous entraîne sur les pas de cette femme d’exception. Dans un monde antique dominé par les hommes, elle a permis au royaume d’Égypte de connaître une expansion fulgurante. Femme de pouvoir, douée dans l’art de la négociation comme dans celui de la guerre, elle est une grande stratège et une figure incroyablement visionnaire. Si, après deux mille ans, elle continue de nous fasciner et de nous inspirer, c’est peut-être parce qu’au-delà des images et du fantasme, elle est le visage de la modernité.


Mon avis :

Ce documentaire de près de 500 pages se lit aussi bien qu'un roman. L'auteur va nous présenter ce personnage féminin illustre depuis l'assassinat de César jusqu'à la mort de celle qui est considérée aujourd'hui comme une femme moderne dans un monde antique.

J'ai beaucoup aimé me plonger dans cette période et retrouver les grands noms de l'Histoire, les suivre durant 14 ans et vivre avec eux des moments historiques grandioses mais aussi des moments de doute, d'amour, d'hostilité, de guerre, de paix relative...

A aucun moment, je n'ai ressenti de longueurs, d'ennui ou de difficultés pour comprendre ce qu'Alberto Angela expliquait ou détaillait.

L'auteur met vraiment l'Histoire au niveau de tout un chacun. C'est très agréable à lire car très fluide dans le style et la compréhension de l'ensemble.

Je suis d'ailleurs d'accord avec ce que le bandeau indique : "(...) par celui qui a fait aimer l'Histoire à 1 million de lecteurs."

On sent la passion chez cet auteur au point que l'on vit l'Histoire à travers ces lignes comme si nous y étions.

Cléopâtre était déjà un personnage d'envergure avant qu'Alberto Angela lui dédit cet ouvrage mais, à travers sa plume, elle devient aujourd'hui une reine intemporelle que l'on adulera, honorera voire glorifiera encore plus, tant l'auteur sait mettre en avant sa prestance et sa grandeur qui ont, finalement, joué dans l'Histoire de ce qui est aujourd'hui l'Europe que l'on connaît.

Mais l'auteur ne s'arrête pas là puisque nous retrouverons également César (en début d'ouvrage) que l'on suivra d'heure en heure jusqu'à son meurtre, puis ceux qui se battront pour prendre sa suite pour finalement arriver à Marc Antoine puis Octavien qui sera le futur Empereur Auguste.

On voyage également beaucoup entre l'Italie et l'Egypte, pays dans lesquels les situations politiques sont plus ou moins tendues.

Ce fut une lecture grandiose sur une femme que j'ai toujours adorée et qui reste un exemple de femme conquérante et insoumise mais ô combien forte et aimante, tant dans sa vie de femme que de mère.

Nous découvrons grâce à cet auteur toutes les facettes de cette femme exceptionnelle que je ne suis pas prête d'oublier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire