mardi 5 novembre 2019

L'abominable

Auteur : Dan Simmons
Editions : Robert Laffont (Octobre 2019)
Nbre de pages : 660


Présentation de l'éditeur :
En 1924, la course pour parvenir au plus haut sommet du monde s'interrompt brutalement suite à la terrible disparition des célèbres alpinistes George Mallory et Sandy Irvine. L'année suivante, trois hommes – un poète britannique vétéran de la Grande Guerre, un guide de montagne français et un jeune idéaliste américain – tentent à leur tour leur chance. Mais quelqu'un, ou quelque chose, les poursuit, et, à 8 500 mètres d'altitude, alors que l'oxygène vient à manquer, l'expédition vire bientôt au cauchemar.
Qui est à leurs trousses ? Et quelle vérité se cache derrière les disparitions de 1924 ? Tandis qu'ils poursuivent leur ascension jusqu'au sommet du monde, les trois aventuriers vont découvrir un secret plus abominable encore que toutes les créatures mythiques jamais imaginées.




Mon avis :

Le dernier roman de Dan Simmons raconte l'ascension de l'Everest par 3 alpinistes, en 1925. L'objectif de cette expédition était de retrouver le corps de Percival Bromley, disparu un an plus tôt sur cette montage vertigineuse. On suivra donc Jean-Claude Clairoux (guide à Chamonix), Richard David Deacon (alias le Diacre - alpiniste anglais) et Jacob William Perry, alpiniste américain que Dan Simmons a rencontré en 1991 et dont le roman est en fait le récit.

C'est donc à travers la narration de Jacob (surnommé Jack) que l'on va suivre la mise en place de cette expédition, avec toutes les difficultés que cela implique. N'oublions pas que nous sommes en 1925 et que les matériaux  n'étaient pas comme ceux d'aujourd'hui. Ni d'ailleurs les techniques d'ascension pour arriver au sommet de cette montagne qui culmine à plus de 8800m.

Lorsque j'ai démarré ce roman, je me suis sentie revenir dans ma lecture de "Premier de cordée" de Frison Roche : l'union entre l'Homme et la montagne si joliment racontée, cette communion même qui donne naissance à une passion dévorante et cette angoisse qui vous prend sur les risques que prennent ces hommes pour vaincre ce monstre de hauteur.

L'expédition pour gravir l'Everest est un peu longue car il faut d'abord découvrir chaque personnage, l'objectif réel de cette expédition qui n'est pas connu de Jack ni de Jean-Claude, de rassembler tout le matériel, de nous expliquer à quoi tout cela va servir...

Si la lecture est plaisante, j'y ai aussi trouvé des passages qui n'étaient pas forcément utiles et qui m'ont un peu lassée.

Par ailleurs, ne venez pas chercher ici le côté fantastique parce que vous serez déçu, comme je l'ai un peu été. Mais cette déception s'efface vite face à cette immensité, ce monstre montagneux qui fascine tant et qui met les alpinistes à rude épreuve.

Il est difficile de quantifier la partie réelle de la fiction, si ce n'est vis-à-vis de certains personnages et de la conclusion sur la fameuse disparition. Mais tout est très bien organisé et offre au lecteur un voyage inoubliable au coeur d'un Everest sauvage et difficile à conquérir, même encore aujourd'hui.

Si vous êtes aventurier ou que vous aimez les récits de ce genre, il n'y a pas de doute que ce livre est fait pour vous. La patience est de rigueur pour apprécier tout ce qui nous est raconté ici mais ce n'est que justice lorsque ces hommes s'offrent le défi d'être les premiers à atteindre le sommet de ce géant montagneux qui reste, encore à ce jour, le plus fascinant car le plus imprenable quelque soit les époques (11 personnes sont mortes en mai 2019 en essayant d'atteindre son sommet. Un record en si peu de temps !).


Merci à NetGalley et aux Editions Robert Laffont pour cette découverte hors norme.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire