dimanche 15 avril 2012

Le protectorat de l'ombre : sans âme (T1)

Auteur : Gail Carriger
Editions : Orbit (2011)
Nbre de pages : 324


Présentation de l'éditeur :
Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Mon avis :

Ce livre me tentait depuis pas mal de temps déjà notamment à cause de la particularité de son héroïne, Alexia. Les avis étant toujours très positifs, je voulais le découvrir à mon tour et pourtant j'avais une petite appréhension : celle de ne pas aimer et d'être encore le vilain petit canard. Du coup, c'est avec Avalon que nous avons décidé de faire cette lecture en commun. Cela nous a boostées et heureusement pour nous car autant l'une que l'autre nous avons adoré cet ouvrage.

Nous rencontrons ici Alexia Tarabotti, jeune femme d'une vingtaine d'années qui a une particularité peu commune : elle n'a pas d'âme. Ces êtres peu communs sont appelés par les surnaturels, des paranaturels. De plus, son physique n'échappe pas aux critiques de l'époque puisque notre chère Alexia est typée méditerranéenne (son père était italien), elle a un nez plutôt bien visible et elle a ce qu'il faut là où il faut. Autant dire que cela ne facilite pas son entrée dans le monde et surtout de trouver un éventuel mari. A son âge avancé, Alexia est vieille fille mais attention elle est loin d'avoir le caractère qui va avec.

Tout en Alexia m'a plu : ses réparties, ses particularités, son entrain, ses envies de régler les problèmes... C'est une jeune fille à laquelle on s'attache. C'est un fait indéniable une fois qu'on a fait sa connaissance.

Ce qui marque aussi c'est le mélange d'histoire située au 19ème siècle à Londres avec tout ce que cela comporte en bienséance et l'apparition d'étranges machines pour l'époque. D'un certain côté, cela m'a fait penser à la série La confrérie de l'horloge aux Editions MSK où là encore l'auteur mêle avec brio deux époques dans une histoire. Mais l'analogie s'arrête là. Car avec Sans âme nous abordons le côté surnaturel avec les loups-garous, les vampires et même un automate.

J'ai été subjuguée du début à la fin et les échanges entre Alexia et le comte de Woosley sont tout simplement subliminaux. Ces deux là s'entendent comme chat et chien et se cherchent sans arrêt. C'est vraiment exaltant. On sent l'attirance qui naît entre eux et leurs envies réciproques. Mais l'étiquette, les convenances sont là. Alexia fait tout pour rester une femme bien comme il faut et cela prend du temps pour que tout s'installe entre nos deux héros, pour le plus grand bonheur du lecteur.

Le style de Gail Carriger est à la hauteur de mes attentes. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois. J'ai lu avec plaisir cette écriture fluide, simple et pourtant très précise qui permet de tout imaginer et d'être englobé nous-même dans cette histoire. Grâce à l'auteur, j'ai pu me mettre à la place d'Alexia et qu'est-ce que c'était bon et chaud...

Tout se fait avec volupté, douceur. Mais il y a ce petit brin de folie et de force en même temps. C'est très excitant de suivre tout ce qui se passe dans ce livre. On suit avec un énorme intérêt l'évolution de la relation entre Alexia et le comte mais aussi l'enquête menée par le BUR (le bureau du registre des non-naturels) suite à la mort d'un vampire au début de l'ouvrage.

La mythologie mise en place par l'auteur est excellente. Les différentes maisons et les rapports entre elles sont très bien expliqués. Il n'y a donc aucune difficulté pour tout comprendre et cela donne encore plus envie de se plonger dans la suite de cette série dont la fin est... miam-miam...

En bref, j'ai vraiment accroché à cette lecture. Je l'ai même adorée. Je suis plus que conquise par tout ce qui est créé ici par Gail Carriger et je n'ai plus qu'une seule hâte : me trouver rapidement le tome 2, Sans forme, et le dévorer d'un trait.

N'hésitez pas à aller lire l'avis d'Avalon, ma partenaire pour cette lecture, en allant ICI.


17 commentaires:

  1. Comme vous, j'ai adoré l'univers créé par Gail Carriger :)
    Juste une précision : Le tome 2 s'intitule "Sans Forme" et est disponible en librairie. "Sans Honte" est le tome 3 et sort très prochainement ;)

    RépondreSupprimer
  2. @ Lilidream : ah merci pour la précision. Je corrige de suite :)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravie que cette lecture t'ai plu. J'avais aussi peur de ne pas spécialement aimé vu toutes les chroniques positives qui entourent ce livre mais ce fut une excellente découverte. Merci de l'avoir partagé avec moi !

    Avalon

    RépondreSupprimer
  4. @ Avalon : mais de rien car finalement ça nous a motivées à toutes les deux de la faire ensemble. Parfois, on en a besoin.

    RépondreSupprimer
  5. Ah dommage, il est aussi dans ma PAL. Si j'avais su, je l'aurais lu avec vous :-)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai bien aimé les personnages mais moyennement l'histoire.

    RépondreSupprimer
  7. Ce livre me tente de plus en plus...
    En tous cas, ton avis me donne vraiment envie.
    Et bonne lecture avec Yrmeline ! Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. @ Manu : ah mince c'est dommage. Mes lectures communes sont dans la marge à droite. N'hésite pas à me "mailer" si jamais tu veux lire un livre que j'ai en LC :) En tout cas, j'espère que ça te plaira quand tu t'y mettras.

    @ Laure : ah moi j'ai tout aimé là-dedans. Il me tarde de lire la suite maintenant :))

    RépondreSupprimer
  9. Je l'avais noté dans ma lal et je ne l'ai toujours pas lu...

    RépondreSupprimer
  10. Bon, voilà, j'ai craqué. Je l'ai commandé :p

    RépondreSupprimer
  11. @ Lilibook : ah ben il faut le lire :))

    @ Sita : Génial ! J'espère que tu aimeras autant que moi :D

    RépondreSupprimer
  12. Ce livre me fait de l’œil depuis quelque temps, il va falloir que je vois cela.
    Merci pour cette belle chronique, bonne journée ;)

    RépondreSupprimer
  13. Cette Alexia m'intrigue depuis le début mais je ne sais pas pourquoi, j'hésite toujours avant de me lancer ;) Je suppose que je finirai par faire le grand saut, j'ai quand même vu pas mal d'avis positifs !

    RépondreSupprimer
  14. @ Céline72 : Il faut que tu t'y mettes surtout si tu l'as repéré depuis quelque temps déjà. Tu ne devrais pas être déçue :)

    @ Clairdelune : parfois on se bloque sur un bouquin alors qu'après l'avoir lu on se demande bien pourquoi. J'espère que tu franchiras le cap de cette lecture. Il en vaut vraiment le coup.

    RépondreSupprimer
  15. Il me tente bien celui-ci, je note !

    RépondreSupprimer
  16. Effectivement, tu dégages bien plus d'enthousiasme que moi dans cette lecture ! Je viendrais voir ton avis sur le tome 2, ca me décidera peut être à poursuivre :p

    RépondreSupprimer
  17. Je serai un tantinet moins dithyrambique, puisque si ce livre m'a amusé, je lui ai tout de même trouvé quelques défauts...

    Biz

    RépondreSupprimer