jeudi 18 avril 2013

La nuit des otages

Auteur : Guy Jimenes
Editions : Oskar
Nbre de pages : 209

Présentation de l'éditeur :
Les parents de José ont rompu avec tante Nieves, "la honte de la famille". Nieves est une terroriste, elle a fait partie du groupe ETA. Trois ans durant, José a vécu dans un demi-secret fait de non-dits et de silences obligés. Mais un jour, il intercepte une lettre de sa tante, destinée à son père. Il veut en savoir plus et décide d'aller la voir. C'est là que tout va basculer...


Mon avis :

Un petit roman qui se lit vite, qui m'a fait me poser la question de savoir si tout allait bien se terminer ou pas.

Destiné à lectorat à partir de 12 ans, on découvre ici les difficultés pour une ancienne terroriste de refaire sa vie sans être la proie de l'Organisation.

Alors que José ne connaissait rien de tout ce qui touche à l'ETA, c'est en allant voir sa tante qu'il va se rendre compte de tout ce que cela implique, pour sa tante mais aussi ses proches.

L'écriture est parfaite pour ce genre de roman. A la fois, simple, fluide et pleine de suspense pour le lecteur qui, à partir du moment où l'enlèvement a lieu, n'a de cesse de se poser des questions.

Je l'ai vite lu et beaucoup apprécié; on vit cette histoire non seulement à travers les yeux de José mais aussi des terroristes, Antonino et Javier. C'est une narration à plusieurs voix qui permet de ressentir les émotions, les envies des uns et des autres.

Malgré tout, j'ai trouvé quelques redondances surtout lorsque le narrateur est Javier et cela rend l'ouvrage un peu pesant parce que le lecteur souhaite surtout suivre le rapt, comment José et Nieves vont s'en sortir...

Je ne connaissais l'ETA uniquement par ce que j'avais pu entendre lors d'informations nationales et je pensais qu'il s'agissait d'une organisation terroriste pure et simple comme il en existe tant d'autres. J'avoue avoir été surprise d'apprendre qu'elle avait été créée, à la base, pour s'opposer au régime dictatorial du général Franco. Bon, il faut dire aussi que je ne me suis pas penchée sur l'Histoire de l'Espagne même si on a dû m'en toucher quelques mots en cours d'histoire...

En bref, un très bon moment de lecture avec ce roman qui vaut la découverte d'un monde dont on parle peu dans la littérature jeunesse mais qu'il fait bon de partager. Le terrorisme n'est pas une chose simple à expliquer mais ici Guy Jimenes le fait parfaitement bien.

Un grand merci aux Editions Oskar pour cette nouvelle découverte.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire