lundi 23 février 2015

Maléfica : La voie du sang (T3)

Auteur : Hervé Gagnon
Editions : Hugo & Cie (2015)
Collection : Hugo Roman
Nbre de pages : 424
 
Présentation de l'éditeur :
Vingt ans se sont écoulés depuis qu'Anneline, Jeanne et François ont percé le secret du dernier roi mérovingien et échappé au sort funeste que leur réservaient Louis XIII, le cardinal de Richelieu et l'inquisiteur Guy de Maussac.

En 1659, le clan Dujardin vit paisiblement en Bretagne, mais son passé n'est jamais très loin. La descendance de Childéric III reste crainte par les uns et convoitée par les autres. Malgré eux, Anneline et les siens devront affronter l'Inquisition et le cardinal Mazarin pour retrouver l'ultime legs d'Arégonde.


Mon avis :

Et voilà le dernier tome de Maléfica qui clôt, avec regret, cette trilogie que j'ai adorée.

Ce tome là se passe vingt ans après les faits s'étant déroulés dans le tome précédent. Du coup, les enfants ont grandi, François et Anneline ont vieilli et ont pu vivre une vie relativement tranquille en Bretagne. Mais le passé les rattrape et j'avoue que je me demandais à quel moment ils allaient enfin pouvoir vivre en paix.

J'ai été ravie de retrouver les uns et les autres mais je dois bien avouer aussi que j'ai trouvé quelques redondances, par moment, et cela m'a un peu gênée.

Je ne dis pas que ce tome est moins bon que les précédents car ce n'est pas le cas du tout et je me suis délectée de cette dernière partie mais le fait de répéter certains faits m'ont fait tiquer. J'avais l'impression d'avoir un brin de remplissage alors même que je voulais que l'on aille à l'essentiel.

Il faut dire aussi que j'étais curieuse de savoir comment toute cette histoire allait se terminer pour la famille Dujardin et même si, à un moment donné, on nous donne une précision historique qui laisse savoir comment cela va se dérouler, il n'en demeure pas moins que le lecteur est embrigadé dans cette lecture et ne peut s'empêcher de lire encore et encore.

Je me suis posée pas mal de questions sur certains personnages qui n'apparaissent que dans ce dernier tome et notamment de savoir de quel côté ils étaient.

Hervé Gagnon ne nous épargne pas avec quelques scènes de torture bien à lui de l'époque et j'ai retrouvé là tout ce qui me plaisait tant dans sa façon de raconter  : me placer dans une époque passée et pourtant bien présente à travers les mots.

La fin est celle à laquelle je m'attendais, bien sûr, mais j'ai été vraiment ravie de pouvoir être libérée de tout ce que j'avais vécu durant ces mois de découverte avec cette série.

Maléfica est une trilogie qui accroche avec des personnages qui ne laissent pas indifférents qu'ils soient bons ou méchants, d'ailleurs.

Même si le tome 2 reste celui qui m'a le plus ébranlée, je ne peux que vous conseiller, si vous aimez les romans sur fond historique, cette saga qui saura vous emporter tant les recherches et l'ingéniosité de l'auteur sont exceptionnelles pour que fiction et réalité se mêlent à la perfection.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire