jeudi 7 janvier 2016

Hantée

Auteurs : Christina Lauren
Editions : Hugo & Cie
Collection : New Way
Nbre de pages : 327
 
Présentation de l'éditeur :
Delilah Blue n'a d'yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l'air de sortir tout droit de l'univers sombre et – il faut l'avouer – franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu'à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville. Lorsque Gavin décide d'emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s'agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu'il était petit... Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n'est pas humain...À quel prix gagnera-t-elle le droit d'aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ?


Mon avis :

L'année dernière, paraissait dans la collection Young Adult, Sublime, un titre à l'opposé de ce que faisaient Christina et Lauren. Si l'écriture m'avait bluffée, l'histoire, elle, en m'avais pas plu parce qu'il y était trop question de mort. Cette année, c'est avec Hantée que j'ai relu ces auteurs qui me surprennent toujours un peu plus et j'avoue que cette fois-ci, le livre destiné à un public adolescent, a tout ce qu'il faut pour plaire !

Je n'en dirai pas plus que la présentation de l'éditeur. En dévoiler davantage serait une grave erreur et répéter le résumé n'apporterait rien...

Mon avis sera donc plutôt court mais si vous voulez être surpris par ces auteurs de new adult, vous devrez vous pencher sur cet ouvrage très... envoûtant.

Si au début, j'ai encore un peu tiqué sur le personnage de Delilah parce qu'elle est notamment attirée par tout ce qui a trait à la mort, à l'occulte, petit à petit elle change, pour finir par se focaliser sur ce jeune homme qui l'attire comme un aimant, Gavin.

Ces deux là forment un couple tellement magnifique et soudé qu'à partir du moment où l'histoire démarre vraiment, on espère que l'ouvrage ne va pas se terminer sur une mauvaise note, j'entends par là une fin terrible.

Car, ce qui met Hantée dans le genre de roman que je conseille fortement, c'est la faculté qu'ont Christina et Lauren de balader leur lecteur dans une intrigue si captivante et frustrante avec une maison si particulière, que je n'avais pas envie de le lâcher (alors même que j'avais de la famille à la maison...).

Vous me direz que rien qu'avec le titre, on peut savoir de quoi il en retourne et j'ai fait la même erreur que vous, avant ma lecture.

Ne vous méprenez pas. La Maison (oui j'ose mettre une majuscule) est un personnage à part entière. Il sera forcément question d'esprits mais cela va tellement plus loin avec ces deux ados et l'histoire de Gavin si touchante, que la lecture prend une toute autre dimension que lorsque vous lisez un Stephen King, par exemple.

Je ne m'attendais pas du tout à ce que Christina et Lauren me bluffent autant avec ce titre. Je les lis régulièrement dans le genre New Adult et là je me suis pris une grosse claque avec Hantée. Jamais je ne me serais doutée qu'elles seraient capables de m'emporter dans un tel récit, totalement à l'écart de ce qu'elles font d'habitude.

Elles sont tellement fusionnelles dans leur écriture que l'on ne sait jamais qui écrit quoi. Et je me pose tout plein de questions : comment font-elles pour écrire à quatre main un récit de ce genre sans qu'il y ait une seule fausse note, et alors même qu'elles ne vivent pas du tout à proximité l'une de l'autre ?

C'est de la pure magie que de se rendre compte que Hantée est un roman qui marque, qui touche profondément son lecteur et que Christina et Lauren ont, encore une fois, su en mettre plein la vue à ses lecteurs avec ce nouveau titre.

On pourra dire ce que l'on veut des romans New Adult mais dans le genre New Way, ces auteurs ont vraiment créé une perle éblouissante avec ce titre que je recommande fortement. J'ai angoissé, j'ai espéré, j'ai retenu mon souffle. C'est époustouflant !



2 commentaires:

  1. Rhaaa... La PAL de l'été prochain grimpe encore :P

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me tente. A voir si j'ai l'occasion de le lire un jour :)

    RépondreSupprimer