mercredi 10 juin 2020

L'homme de Constantinople

Auteur : J.R. Dos Santos
Editions : HC Editions (2019)
Nbre de pages : 464


Présentation de l'éditeur :

Quelle est cette force qui peut porter un homme jusqu’aux sommets du pouvoir ? Comment un jeune Arménien, né peu avant le déclin de l’Empire ottoman et les prémices du génocide, a-t-il pu devenir l’homme le plus riche du monde, régnant sur le monde naissant du pétrole pendant plus d’un demi-siècle ? Et pour quelle raison cet homme d’affaires intraitable, surnommé « Monsieur 5 % », devient-il le plus grand collectionneur d’art de tous les temps ?

Alors qu’il est sur le point de rendre l’âme, c’est à son fils que ce multimillionnaire si secret va tenter d’expliquer ce qui l’a toujours fait avancer. Cette question qui l’a poursuivi toute sa vie et qu’il pose une dernière fois : « Qu’est-ce que la beauté ? ».

Inspiré de la vie de Calouste Gulbenkian, L’Homme de Constantinople relate le parcours exceptionnel de cet Arménien méconnu qui a pourtant régné sur la géopolitique mondiale – et consacre définitivement J.R. dos Santos comme l’un des grands auteurs contemporains.



Mon avis :

Ce roman m'a propulsée dans la vie de Kaloust Sarkisian (inspirée de celle de Calouste Gulbenkian) qui m'a fascinée du début à la fin.

Dans cet opus, on découvre la 1ère partir de la vie de Kaloust, de son enfance jusqu'à ses 40 ans environ, à la veille de la 1ère guerre mondiale.

C'est extrêmement agréable à lire tant par l'écriture très fluide que par le personnage de Kaloust qui est fascinant à voir grandir et évoluer en tant qu'homme d'affaires. Il se fixe des objectifs depuis son plus jeune âge et fait tout pour y parvenir. Il se crée des contacts, s'entourent des grands noms de l'Histoire. Il met tout en œuvre pour devenir un homme riche et puissant mais surtout quasi indispensable.

J'ai aussi beaucoup aimé découvrir le côté historique de Constantinople. Je m'intéresse de plus en plus à l'histoire ottomane et JR Dos Santos rend les événements tellement simples et accessibles.

L'ouvrage est très bien construit et documenté à la perfection. Quand on le commence, on a du mal à le lâcher et lorsque les dernières pages arrivent, on a qu'une envie : avoir la suite, Un millionnaire à Lisbonne, pour savoir ce qu'il va advenir de Kaloust vu les événements terribles qui vont survenir dans l'Histoire mais retrouver aussi son fils, Krikor, très différent de son père mais tout autant intéressant et surtout très attachant car les relations avec son père sont compliquées...

En bref, c'est un excellent 1er volet et il me tarde de poursuivre avec le tome 2 tant tout m'a plu dans cet opus.

A noter que le roman sera disponible aux Editions Pocket dès le 11 juin 😁

Aucun commentaire:

Publier un commentaire