lundi 16 septembre 2013

Mélusine et Philémon : Par les larmes et le sang (T3)

Auteur : Corinne de Vailly
Editions : Hurtubise (2013)
Nbre de pages : 163
En vente sur Amazon et Immatériel

Présentation de l'éditeur :
Royaume de France, hiver 1174. Après la traversée des redoutables Quatre-Montagnes, où ils affrontent la neige et le froid, Philémon de Hierges et son cousin Grégoire d’Irfoy arrivent enfin à Sassenage, une étape importante de leur périple.
Ils y découvrent bientôt les Cuves, réseau de grottes profondes et mystérieuses, au fond desquelles la fée Mélusine aurait trouvé refuge…
Philémon doit encore une fois faire preuve de courage et de compassion avant de parvenir auprès de Manassès, ce père qu’il lui tarde de connaître.
L’anneau du Diable se trouve-t-il au bout de cette route sinueuse entre secrets, mystères et légendes ? 


Mon avis :

Alors que le tome précédent m'avait un peu déçue par son manque d'action mais surtout par la pause dans la quête que Philémon doit mener puisqu'il s'agissait essentiellement de raconter le voyage de ce personnage de Jérusalem jusqu'à la région de France où il doit se rendre, force est de constater qu'avec ce tome là, mon enthousiasme est vite revenu.

En effet, il y a plus de scènes d'action intéressantes, des révélations arrivent sur le personnage de Philémon et des relations avec son père et sa famille et on reste encore très interrogatif vis-à-vis de Grégoire, le fameux cousin de notre jeune héros.

Tout au long des 160 pages numériques de ce livre, je n'ai jamais ressenti d'ennui ou de longueur. A chaque fois que je le reprenais, c'était avec envie pour retrouver ces personnages qui m'avaient tant plu dans le "L'anneau du Diable".

On poursuit encore la légende de Mélusine mais aussi de sa descendances pour mon plus grand plaisir.

Même si aujourd'hui je reste intéressée par cette légende, je recherche aussi autre chose à travers Philémon. Je suis toujours autant interrogative sur ce que cette fameuse Mélusine va apporter à ce jeune garçon et pour l'instant, je n'ai pas l'ombre d'une réponse en vue.

Même si Corinne de Vailly a donné ici ou là quelques révélations, elles ne sont pas suffisantes pour permettre au lecteur de savoir comment tout ça va se terminer et c'est ce que j'apprécie le plus dans cette série.

Le lecteur est toujours à se demander ce qu'il va arriver à Philémon et si tous ceux qui l'entourent sont réellement fiables ou ne cherchent pas seulement à s'approcher du jeune garçon dans leurs propres intérêts.

Le mystère est encore entier et le rythme donné ici est plus soutenu. Le lecteur tourne ainsi les pages sans s'en rendre compte et termine plus rapidement que prévu cet opus au point qu'il lui faut obligatoirement la suite pour savoir, enfin, comment tout cela va se terminer.

Jusque là je n'ai pas été déçue par cette série (mis à part avec le tome 2 parce qu'il fait, pour moi, office de tome de transition, comme je l'ai déjà dit) et je ne peux que vous inciter à la découvrir à votre tour. On vit à travers un jeune écuyer des aventures extraordinaires, tant humaines que magiques. Mené avec un style toujours simple et fluide mais avec des termes de l'époque dans laquelle l'auteur nous plonge, Mélusine et Philémon saura vous plaire, pour peu que vous ayez gardé une âme d'enfant, une âme de rêveur.




Mes chroniques sur les autres tomes :
- L'anneau du Diable (T1)
- L'Ordre de l'Epée (T2)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire