mardi 23 juin 2015

Le mystère de la rue noire

Auteur : Bernard Peigne
Editions : Oskar (2015)
Collection : Polar
Nbre de pages : 257
 
A partir de 11 ans
 
Présentation de l'éditeur :
Bretagne, 1919. Jean, Narcisse et Michel sont tous les trois collégiens au petit séminaire. Lors d'une promenade encadrée par deux prêtres en soutane, ils aperçoivent une silhouette à la fenêtre d'une maison que tout le monde sait abandonnée. Décidant de faire le mur le soir même pour découvrir ce que s'y trame, Jean et Narcisse découvrent à leur grande frayeur le cadavre d'un homme. Ils se sentent obligés de prévenir le supérieur du séminaire. Mais le lendemain matin, ce dernier leur apprend qu'il s'est rendu sur place avec les gendarmes et qu'ils n'ont trouvé aucun cadavre...
 
Mon avis :
 
Le résumé m'avait beaucoup tenté et, comme je l'ai déjà dit dans d'autres articles, je suis dans une période où j'ai très envie de lire des romans policiers. Les romans jeunesses ne font pas exception.
 
Le début du roman m'a laissé présager une lecture très intéressante et sûrement oppressante. En effet, dès que Jean et Narcisse découvrent le corps, il y a comme une agitation et le lecteur a l'impression de l'histoire va s'envoler et le faire partir dans une enquête frémissante.
 
Que dire à part que j'ai attendu très longtemps ces frissons que j'avais imaginés. Que si j'ai trouvé l'histoire bien ficelée, elle manquait quand même de beaucoup d'action. Du coup, j'ai trouvé l'ensemble long, trop long, beaucoup trop long et peu engageant.
 
Passé la moitié du bouquin, je n'étais plus vraiment motivée pour le lire mais je gardais toujours un petit espoir que Jean, le curieux de service, allait enfin m'emmener dans une histoire bien lourde et sombre. Me faire frissonner en somme.
 
Jusqu'au bout j'y ai cru, jusqu'au bout cela sera resté plutôt plat.
 
Mis à part Jean qui sort du lot, les autres gamins sont trop posés et ne prennent aucun risque. Le contexte du petit séminaire y est pour quelque chose mais je m'attendais quand même à avoir des gamins prêts à tout pour l'aventure !
 
Si certains passages sont prenants et activent la lecture, l'ensemble manque de rythme et le mystère de cette fameuse maison n'est pas suffisamment mis en avant.
 
C'est dommage parce qu'il y a de quoi faire un très bon roman pour les jeunes. Il reste juste à y mettre un peu plus de punch, de stress, de prises de risque en duo, notamment.
 
Du côté de l'écriture, je n'ai rien à reprocher : c'est fluide, simple et très agréable à lire. L'auteur n'hésite pas à expliquer certains termes de l'époque et j'ai trouvé ça très intéressant.
 
En bref, Le mystère de la rue noire est une lecture en demi-teinte pour moi alors que j'en attendais beaucoup. Dommage !
 
Merci aux Editions Oskar de m'avoir permis cette lecture même si elle n'a pas été convaincante pour moi.
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire