dimanche 27 décembre 2015

Le projet K

Auteur : Douglas Preston
Editions : L'Archipel (2015)
Collection : Suspense
Nbre de pages : 371


Présentation de l'éditeur :
La NASA s’attelle à la construction d’une nouvelle sonde spatiale, constituant une énorme avancée technologique. Le projet K consiste à l’envoyer explorer la mer de Kraken, la plus large étendue d’eau de Titan, l’une des lunes de Saturne. Mais cette zone susceptible d’accueillir des extraterrestres est dangereuse et instable. La sonde doit donc être pilotée par une intelligence artificielle (IA), nommée Dorothy – en hommage au Magicien d’Oz –, qu’a développée la scientifique Melissa Shepherd. Des erreurs de calcul survenant durant les phases de test, Dorothy parvient à s’échapper dans les méandres d’Internet… L’ancien agent de la CIA Wyman Ford est alors appelé pour aider Melissa à traquer cette IA rebelle. Mais Ford et Shepherd prennent bien vite conscience que la Toile l’a totalement transformée… Et une question se fait jour : Dorothy a-t-elle toujours des intentions bienveillantes ? A défaut, l’humanité pourrait bien être menacée…


Mon avis :

Douglas Preston est un auteur que j'apprécie beaucoup depuis maintenant quelques années et chaque sortie est pour moi primordiale. Je sais d'avance que ma lecture sera intéressante et prenante et Le projet K n'a pas changé la donne puisque je me suis encore régalée.

Cette fois-ci, je me suis plongée dans ce thriller en ne sachant pas trop dans quelle réelle catégorie je pouvais le classer. Le début fait penser à un roman de science-fiction et la ligne est quand même ténue entre le thriller et la Sci-Fi.

L'auteur est entré dans le monde de l'intelligence artificielle avec le personnage de Dorothy et j'avoue que si parfois je trouvais que c'était un peu tiré par les cheveux, l'histoire et les personnages m'ont vraiment accrochée.

On vit l'action avec intensité; on suit les personnages avec angoisse parce que vu ce qui se passe on ne sait pas trop où l'histoire va nous emporter et comment cela va se terminer.

Même si au départ Dorothy n'est pas un personnage humain, elle a toutes les capacités pour ressentir les mêmes émotions que l'Homme et l'envie de se protéger de tout ce qui risque de lui nuire. Autant vous dire que ça décoiffe... Petit à petit, même si cette IA me laissait un peu perplexe, je me suis attachée à elle comme avec n'importe quel autre personnage du roman. Et que dire de la rencontre avec un petit garçon... Magnifique ! Poignant !

Mais je n'en dirai pas davantage pour ne pas vous spolier sur ce que vous allez découvrir si vous vous lancez dans ce nouveau titre de l'auteur qui est addictif et en même temps révélateur de cette possibilité qu'à l'Homme de créer une IA capable de ressentir tellement de choses et de nous ouvrir les yeux sur les dangers que cela peut comporter...

L'écriture est toujours aussi fluide, facile, rapide et plaisante. Je ne sais pas comment se débrouille cet auteur pour me charmer à chaque titre mais c'est juste un vrai régal. D'ailleurs, à peine terminé, je réclamais un autre bouquin. Il va vraiment falloir que je pioche dans mes réserves et notamment la série co-écrite avec Lincoln Child dans laquelle je retrouve toujours avec intérêt le personnage d'Aloysius Pendergast.

En bref, Le projet K ne déroge pas à la règle des meilleurs romans de thriller que je dévore dès que j'ai un Preston entre les mains. C'est un de mes auteurs chouchous que je ne suis pas prête de laisser de côté tant les histoires m'emportent toujours dans un univers fascinant. Je le recommande chaudement surtout si vous aimez le côté SF avec les intelligences artificielles. Ici, vous ne serez pas déçu de la découverte.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire