dimanche 27 mars 2016

Le dernier songe de Lord Scriven

Auteur : Eric Senabre
Editions : Didier Jeunesse (2015)
Nbre de pages : 250

A partir de 13 ans

Présentation de l'éditeur :
En répondant à une annonce d'emploi dans le journal, Christopher Carandini ne s'attendait pas à devoir veiller Arjuna Barnejee, un détective privé aux méthodes peu communes. En effet, celui-ci enquête... en rêvant. Carandini devient pourtant son assistant et prend garde à ce que le sommeil de son patron ne dure pas plus de 26 minutes, au-delà de quoi cela lui serait fatal.
On leur confie un jour une enquête très corsée : un meurtre à huis-clos. L'élément le plus étrange ? Leur client, Lord Scriven, est la victime elle-même !
Seulement, cet assassinat amène notre duo à une affaire bien plus large et dangereuse. Une affaire qui est étroitement liée à des puissances mondiales et à Kreuger, un industriel froid et calculateur, que Carandini a déjà rencontré par le passé. C'est à cause de lui, si sa carrière de journaliste s'est brutalement arrêtée. Il tient peut-être là sa vengeance... 
 
 
Mon avis :
 
Eric Senabre est un auteur que j'ai connu avec Elyssa de Carthage que j'avais adoré et j'ai enchaîné avec le premier tome de Sublutetia qui fut différent mais fort prenant. En bref, cet auteur c'est un passage obligé dès qu'une nouvelle parution fait jour. Avec Le dernier songe de Lord Scriven, il était impassable que je passe à côté. Non seulement, j'adore ce que fait cet auteur mais en plus le thème avait l'air passionnant. Encore une fois, c'est une belle pépite que nous a fait là Eric Senabre et comme d'habitude j'en veux encore !
 
Tout débute avec Christopher Carandini, jeune journaliste très passionné par son travail. Mais comme tout passionné et parce qu'il mène une enquête un peu trop approfondie, il perd tout : son boulot puis son appartement. Il devient un SDF en plein Londres alors qu'il ne faisait que son travail.
 
Mais Toph, de son petit surnom, n'a pas dit son dernier mot et il va prendre la décision de répondre à une annonce fort particulière : "Gentleman cherche secrétaire particulier pour surveiller son sommeil. Se présenter au 30 Portobello Road et demander une théière." (p. 5).
 
Qui ne serait pas attiré par une telle annonce ? Surtout quand l'heure est grave et qu'il faut trouver son gagne-pain pour se nourrir et se loger !
 
Carandini va donc se rendre à cette adresse et faire la connaissance d'un personnage que j'ai adoré, me faisant penser à un certain Sherlock Holmes sans toutefois avoir les mêmes méthodes d'enquête, Arjuna Barnejee.
 
Que dire à part que ce duo qu'ils vont former et vraiment génialissime !
 
Que vous dire d'autre sinon que, si la plume d'Eric Senabre m'avait déjà convaincue que j'allais passer un super moment de lecture, ces deux personnages m'ont confirmé que ce nouveau roman était une vraie pépite que je n'allais pas oublier de si tôt.
 
On est entre rêve et réalité. On vit deux façons bien distinctes d'enquêter avec Barnejee qui est un genre de chaman et Carandini qui reste avant tout un reporter hors pair qui sait où chercher et donner les bonnes réponses.
 
Je n'irai pas jusqu'à vous spolier sur ce titre parce que ce serait vraiment du gâchis mais si vous voulez passer un excellent moment de lecture avec des personnages qui sont attachants, avec un humour débordant et en même temps une bonne dose d'émotions, ce roman est fait pour vous.
 
Eric Senabre a cette particularité qui lui est propre de nous entraîner dans des mystères tellement surprenants et envoûtants que le lecteur a bien du mal à se sortir des pages pour faire ses occupations quotidiennes.
 
C'est une véritable délectation que j'ai eue ici avec Le dernier songe de Lord Scriven. J'adorais "entendre" Christopher parler aux uns et aux autres. Il a cette façon d'être, d'agir, de répondre qui m'a donné une grande bouffée d'air frais. Heureusement que Barnejee est là avec un tempérament beaucoup plus calme et apaisant, créant un tandem efficace indéniable.
 
Si l'on peut comparer Arjuna et Christopher à Sherlock Holmes et au Dr Watson, il n'en demeure pas moins que les personnages d'Eric Senabre ont vraiment leur propre identité bien loin d'être un copier-coller des deux célèbres enquêteurs de Conan Doyle.
 
Quoi qu'il en soit, j'espère fortement que l'auteur poursuivra à me régaler avec ce tandem incroyable avec lequel j'ai passé un super moment de lecture et que je vous conseille fortement de découvrir à votre tour, si ce n'est pas déjà fait.
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire