jeudi 19 octobre 2017

Le secret des orphelins

Auteur : Elly Griffiths
Editions : Presses de la Cité (2017)
Nbre de pages : 317


Présentation de l'éditeur :
Un squelette d'enfant décapité est retrouvé sous la porte d'une vieille bâtisse victorienne à Norwich. S'agit-il d'un sacrifice datant de la période romaine ou de la dépouille d'un petit pensionnaire échappé de l'orphelinat qui occupait les lieux dans les années 1970 ? Experte en datation, l'archéologue Ruth Galloway rejoint l'équipe de l'inspecteur Harry Nelson, partenaire d'investigation – et parfois plus dans l'intimité. Tandis que Ruth remonte la piste du drame et croise le chemin de prêtres retraités, magnats de l'immobilier et druides chevelus, quelqu'un semble décidé à littéralement la faire mourir de peur... 
Retour de l'universitaire la plus attachante du venteux Norfolk, intello nourrie aux chips, célibataire attendant un heureux événement, dans un thriller atmosphérique et mystique 
à déguster impérativement avec une cup of tea !


Mon avis :

Ce roman m'a tenu tout le week-end dernier et fut une lecture commune avec Stéphanie du blog Une souris et des livres.

Je ne sais pas vraiment à quoi je m'attendais avec ce suspense mais sans dire qu'il soit exceptionnel, j'ai quand même passé un bon moment avec même si, malheureusement, je n'ai pas spécialement accroché aux personnages.

Il s'agit en fait d'une deuxième enquête dans laquelle Harry Neslon et Ruth Galloway vont encore se retrouver. Pour comprendre un peu les relations entre ces deux personnages, il vous faudra lire "Les disparues du marais" même si ce n'est pas une obligation. Personnellement, je n'ai pas lu le premier ouvrage de l'auteur et je n'en ai pas été gênée outre mesure. Par contre, je me dis que si j'avais lu ce premier roman, peut-être aurais-je mieux appréhendé les personnages que sont Ruth et Harry ?

On démarre assez fort avec un corps d'enfant retrouvé lorsque des fondations pour un immeuble d'appartements de luxe le met au grand jour.

Ni une ni deux, Ruth est appelée à la rescousse pour savoir de quelle époque date ce squelette. Ruth est une archéologue et plus précisément "une spécialiste reconnue dans le domaine des os, de la décomposition et de la mort.  Elle dirige le service d'archéologie médico-légale à l'université du North Norfolk" (p.12)

A ses côtés, on retrouvera l'enquêteur Harry Nelson dont elle a fait connaissance dans l'ouvrage précédent. C'est un homme qui mène ses enquêtes avec poigne et efficacité mais qui dans sa vie personnelle ne m'a pas vraiment intéressée...

Lors de la découverte de ce corps, on fait aussi la connaissance de pas mal de personnages qui vont nous révéler beaucoup de choses sur la mythologie celtique.

Cette thématique est vraiment très intéressante et honnêtement c'est surtout pour cela que j'ai poursuivi ma lecture parce que je voulais savoir ce qui pouvait associer le corps d'une petite fille de 5 ans décapité avec cette mythologie.

Et autant vous dire que c'est macabre, barbare et stressant.

Si du point de vue de l'enquête, le lecteur n'a rien à regretter parce que le suspense est bien présent et que forcément on se pose pas mal de questions, du point de vue des histoires personnelles des personnages auxquelles on aura droit, par contre, je n'ai pas adhéré.

Bien sûr cela permet de mieux cerner les uns et les autres en dehors des enquêtes mais ici, allez savoir pourquoi, le lien qui unit Harry à Ruth ne m'a fait ni chaud ni froid. Que dalle ! Nada ! Niet ! Rien du tout !

Je me suis juste dit que ces deux là se foutaient pas mal de tout le reste et je les ai trouvés très égoïstes chacun à leur manière. Cela ne m'a pas permis de ressentir pour eux une quelconque empathie.

Pour le coup, j'avoue que j'attendais davantage de la partie "enquête" que "vie personnelle".

Pourtant, vu la fin et même si je n'en ferai pas une priorité, je reste quand même curieuse de lire la suite de l'histoire de ces deux protagonistes parce qu'il y a une chose qui se déroule à toute fin et que je trouve totalement dérangeante parce que macabre.

La finalité de l'enquête ne m'a pas plus convaincue que ça et j'avoue que certains évènements sont un peu faciles et arrivent comme un cheveu dans la soupe au point que cela n'est pas totalement crédible. Mais bon, j'ai préféré passer sur ces menues déconvenues.

L'essentiel pour moi a été d'avoir passé un bon moment avec une intrigue qui tient quand même la route parce que je n'ai jamais réussi à trouver le véritable coupable avant qu'on me le dévoile mais surtout avec une mythologie celtique très sombre que je ne connaissais pas.

Si vous êtes assez curieux pour voir ce dont il s'agit, je vous conseille ce roman, même si du point de vue des personnages il n'y a rien d'extraordinaire à découvrir. La fin est très ouverte et il y aura donc une suite qui donne envie de la lire même si je n'en ferai pas une première priorité. Il m'a manqué un je-ne-sais-quoi pour vraiment accrocher aux personnages de Ruth et Harry alors que j'ai adoré le personnage de Michelle qui est la femme de l'enquêteur et amie de Ruth... 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire