lundi 20 janvier 2014

Seth : Le don des larmes (T2)

Auteur : Hervé Jubert
Editions : Gründ (2013)
Nbre de pages : 249

Présentation de l'éditeur :
Seth prend la place du premier policier de France pour enquêter sur sa propre fille Zoé, la fiancée de Michel Valogne. Il découvre ainsi que celle qu’il a choyée n’est pas son enfant et que son fils naturel a été échangé contre elle à sa naissance. Mais où est donc ce fils inconnu ? L’ennemi n°1 vacille… D’autant qu’il ne parvient pas à se souvenir du lieu où il a caché la fortune colossale qu’il a réussi à dérober au cours de sa vie de crime. Profitant d’un exercice de police, il parvient à dérober une souche botulique au laboratoire Pasteur. La panique s’empare des services de polices. Tout en orchestrant la psychose, l’ennemi n°1 s’efforce de retrouver la trace de son trèsor de guerre et troque sans vergogne la souche botulique contre des ogives nucléaires, qu’il fait déposer sur 3 margelles océaniques renfermant d’énormes quantités de gaz à effet de serre… Luther se lance sur ses traces, tandis que Valogne traque le Guérisseur, un personnage connus pour guérir les patients touchés par le Sommeil Noir.


Mon avis :

J'avais beaucoup aimé le tome 1 et j'étais curieuse et enthousiaste de poursuivre cette série. Le personnage de Seth a quelque chose d'attirant. Certes, il est toujours aussi imprévisible et impitoyable mais il a aussi un côté tellement touchant que je me suis encore une fois plongée dans Le don des larmes sans avoir envie de le lâcher.

On en apprend encore un peu plus sur Seth et j'ai été bien baladée pendant tout le livre. Il a un don de passer inaperçu, de se fondre dans la masse et pourtant ces objectifs sont toujours aussi machiavéliques.

Hervé Jubert a encore mêlé habillement les fils de l'histoire pour mieux perdre le lecteur mais également la police qui ne souhaite qu'une chose : le mettre derrière les barreaux afin que la paix puisse enfin perdurer dans le monde.

L'écriture est toujours aussi efficace ; j'ai fini par m'attacher à certains « méchants » et, contrairement au premier tome où il m'a fallu un petit temps d'adaptation, j'ai dévoré ce tome là. Il était lu dans la journée avec la déception de ne pas avoir déjà entre les mains le tome 3.

En effet, on se rend compte que certains mènent un double jeu, que le sommeil noir a un but réel et les révélations commencent à se faire.

Tout est mis en œuvre pour apater le lecteur, le rendre totalement accro à cette série que j'apprécie de redécouvrir à chaque fois.

En bref, une très bonne lecture que je recommande aux ados à partir de 12 ans qui ne devraient pas être en reste des aventures que l'auteur nous propose ici.

Un grand merci aux Editions Gründ de m'avoir permis de poursuivre cette lecture

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire