samedi 15 juillet 2017

Les fleurs du repentir

Auteur : Tamara McKinley
Editions : L'Archipel (2017)
Nbre de pages : 403


Présentation de l'éditeur :
Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney.
Mais quand elle reçoit l’invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens…
Bien qu’à contrecœur, Claire rejoint l’arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu’elle n’a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa sœur, lui battra-t-elle toujours froid ?
En renouant avec ce passé, ce sont autant de rancœurs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses…


Mon avis :

J'attendais le dernier Tamara McKinley avec impatience parce que j'aime beaucoup ce qu'écrit cette auteure depuis que j'ai lu sa trilogie Oceana il y a maintenant quelque temps.

J'ai eu de belles découvertes avec elle mais aussi des petites déceptions. Du coup, j'attendais que Les fleurs du repentir m'emporte à nouveau en Australie et me fasse battre le coeur comme l'avait fait La terre du bout du monde (mon avis ICI).

Malheureusement, encore une fois, la magie "McKinleysque", si je puis dire, n'a pas fonctionné avec ce nouveau titre.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que si l'histoire et les personnages sont intéressants à découvrir, le secret que dissimule Ellie, la mère de Claire, depuis de nombreuses années est beaucoup trop long à être dévoilé.

Ca tire en longueurs; l'auteur nous met un peu l'eau à la bouche et puis recule.

Rien qu'avec le prologue j'avais deviné d'emblée ce qu'allait être se fameux secret.

Alors forcément lorsque les révélations sont venues, à la toute fin bien sûr, me rendant de plus en plus irritable et souhaitant venir à bout de ce roman, je n'ai pas eu de surprise et j'ai été déçue.

L'écriture n'est pas différente de ces autres écrits et j'ai beaucoup aimé lire ce livre par ce style si personnel de Tamara McKinley qui fait que, même si on n'accroche pas aux longueurs qui font que le lecteur décroche par moment et s'ennuie, on garde quand même ce roman dans les mains.

Alors oui ce titre là n'est pas le meilleur de l'auteur et j'en sors déçue parce que j'avais vu la trame venir depuis le début. Mais il est à noter également que ce roman n'est pas le dernier roman écrit par l'auteur puisque la première publication en VO date de 2002.

Cela fait donc 15 ans qu'il a été écrit. Cela fait donc 15 ans que l'on peut dégoter d'autres ouvrages portant sur le même thème et du coup le lecteur est moins enthousiaste parce que c'est du déjà vu et c'est bien dommage.

Du coup, Les fleurs du repentir ne sera pas pour moi une excellente lecture qui m'aura fait grincer des dents et souffler d'exaspération mais il m'a permis, par contre, de retrouver une plume que j'aime particulièrement et j'ose espérer que le prochain titre sera meilleur pour moi.

Si vous souhaitez découvrir cette auteur, je vous conseille plutôt de démarrer avec sa trilogie du bout du monde dont le première volume est La terre du bout du monde paru chez Archipoche. Pour l'instant, c'est une des meilleures sagas que j'ai pu lire en roman historique (avec bien sûr Sarah Lark que j'aime d'amour également) et vous ne devriez pas être déçu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire