mercredi 3 juillet 2019

Circé

Auteure : Madeline Miller
Editions : Pocket (Mai 2019)
Nbre de pages : 562


Présentation de l'éditeur :
Fruit des amours d'un dieu et d'une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l'Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu'elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu'elle est sensible. En l'exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l'immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse...


Mon avis :

Je suis une grande fan de mythologie depuis que j'ai lu mon premier livre à l'âge de 13 ans. Depuis, lorsque l'envie se fait sentir, je lis des romans, des documentaires, des magazines avec ces héros qui m'ont fait rêver, voyager quand j'étais adolescente.

Circé n'est pas un personnage que je connaissais beaucoup et avec ce roman, c'était l'occasion d'en apprendre davantage sur cette sorcière, fille d'Hélios (Dieu du soleil) et de Perséis (Déesse mineure, gardienne des fontaines et des ruisseaux).

Circé est une nymphe, plus proche des humains que des dieux. Avec ce roman, on se rend compte à quel point son empathie pour nos semblables, sa sensibilité sont importants.

Cela lui causera bien des difficultés vis-à-vis de son père, de ses frères et soeurs mais aussi des autres Dieux.

Pourtant, Circé va devenir une sorcière à la puissance imparable.

A travers les diverses rencontres qu'elle fera, les héros qu'elle aidera, les coups bas qu'elle recevra, on la verra changer, évoluer, se forger une réputation dont elle se servira mais qu'elle exècre au plus haut point.

J'ai adoré apprendre sur ce personnage. J'ai trouvé la première moitié du roman intéressante mais faisant plus penser, dans sa forme, à des nouvelles qui se succèdent dans lesquelles, à chaque chapitre, on rencontre un héros différent avec une quête à mener.

Ce que j'attendais par dessus tout, c'était la rencontre de Circé avec Ulysse qui n'arrive qu'à la 2ème moitié du livre mais quel ravissement j'ai eu lorsque ce moment est enfin arrivé.
Circé offrant la coupe de poison à Ulysse

Circé m'a étonnée par sa façon de se comporter, de réfléchir, d'agir toujours au mieux. Mais j'ai également appris à mieux connaître ce héros si connu, Ulysse, qui m'a fortement ébranlée par sa façon de faire.

J'ai été incapable de lâcher ma lecture tellement j'étais happée par tout ce qui se passait.

J'étais véritablement dans un roman exaltant avec beaucoup d'évènements que je n'attendais pas, qui m'ont surprise et que j'ai adoré découvrir.

Madeline Miller a fait un ouvrage très complet et addictif sur une femme peu connue qui méritait d'être mise en avant. Le style est très fluide, hyper agréable, facile à suivre, très abordable même pour les plus néophytes en mythologie. 

Ce roman permet vraiment de remettre le personnage de Circé dans de bonnes dispositions vis-à-vis des lecteurs. Fini la méchante sorcière et bienvenue la déesse au coeur d'or, à l'opposé de toutes les autres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire