mercredi 9 octobre 2019

Au nom des pères

Auteur : Mathieu Tazo
Editeur : Auto-édité
Nbre de pages : 352


Présentation de l'auteur :
Une histoire captivante, une période trouble, une héroïne intense et généreuse.

Novembre 1942, Marseille et Toulon sous l'Occupation. De l'invasion de la zone libre au sabordage de la flotte française, le roman déroule une histoire d'amitié entre trois jeunes résistants français et remonte le fil de l'histoire jusqu'à leurs pères, soldats de la Première Guerre mondiale, pour tisser la filiation des haines et amitiés franco-allemandes.




Mon avis :

3ème roman de l'auteur que je lis et si je n'ai pas été totalement embarquée par cette intrigue, l'écriture de Mathieu Tazo m'a encore conquise : fluide, poétique, belle à vous donner envie de retrouver cette plume plus souvent.

S'agissant de l'histoire, je l'ai trouvée intéressante et bien orchestrée. Je ne savais pas où l'auteur voulait m'emmener et la découverte a été agréable.

Pour autant, je n'ai jamais réussi à m'attacher à Rose qui va tout faire pour trouver une vérité que tout le monde tente de cacher. Son handicap ne lui facilite pas la tâche et c'est là que le bât blesse.

L'auteur répète trop souvent de quoi elle est atteinte et cette redondance m'a un peu exaspérée car une fois que je sais ce qu'il en est, j'aime que cela avance, que cela bouge surtout.

Or, j'ai trouvé quelques longueurs et un manque de rythme, d'action, selon les passages. L'ouvrage se déroulant durant la 2nde Guerre Mondiale, je pouvais m'attendre à des évènements plus durs et dramatiques.

Même si l'ensemble est bien mené, j'avais imaginé autre chose de ce roman et j'en sors un peu déçue.

Pour moi, il n'égale pas ses deux premiers romans, La dynamique du fluide et Un caillou dans la chaussure, qui sont de vraies pépites tant dans leurs histoires que dans cette écriture que j'aime tant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire