vendredi 4 octobre 2019

La trilogie du Collectionneur : Le jardin des papillons (T1)

Auteure : Dot Hutchison
Editions : Amazon Publishing (Septembre 2019)
Nbre de pages : 349


Présentation de l'éditeur :
Près d’une grande demeure isolée, au cœur d’un immense et luxuriant jardin, débordant de fleurs et de plantes rares, le FBI fait une découverte terrifiante. Le lieu est peuplé de « papillons » : de très jeunes femmes dont le dos a été tatoué pour ressembler à celui de l’insecte.
Celui qui veille sur ce monde fascinant et effrayant est un homme brutal à l’esprit troublé que ses victimes ont baptisé « Le Jardinier ». Son obsession : capturer, préserver et immortaliser ses plus beaux spécimens.
Parmi les survivantes, une jeune femme, Maya, semble différente. Chargés de lever le mystère sur l’une des affaires les plus obscènes et les plus horrifiques qu’ils aient jamais eue à traiter, les agents spéciaux Victor Hanoverian et Brandon Eddison sont perplexes. Plus ils interrogent la jeune femme, plus elle se révèle être elle-même une véritable énigme. Et plus elle se confie, et plus les agents se demandent ce qu’elle leur cache encore…





Mon avis :

Premier tome d'une trilogie du Collectionneur, ce livre va nous mettre en présence de Maya, une jeune femme victime d'enlèvement, séquestration, viols... dans un endroit appelé le Jardin.

A travers son récit, on va découvrir qui elle est réellement, comment l'homme qui enlevait ces jeunes filles (parce qu'elle ne sera pas seul dans le Jardin) s'organisait, ce qu'il leur faisait subir et pourquoi.

Nous évoluons dans un huit-clos aussi bien lorsqu'il s'agit des moments où nous nous situons dans ce Jardin que lorsque nous sommes dans la salle d'interrogatoire avec les agents du FBI qui sont avec Maya.

Nous commençons par la fin, une fois les victimes libérées, puis nous apprenons ce que fut leur vie durant leur captivité.

C'est un roman prenant, bien écrit et très bien construit.

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt et d'interrogations le récit de Maya car leur geôlier est un homme pour lequel je n'ai jamais réussi à ressentir de haine ou d'écoeurement. Malgré ce qu'il leur fait subir, ses sentiments, son attachement à ces filles sont ambigus et si certaines développent le syndrôme de Stockholme, lui n'est pas en reste non plus. Il les maltraite autant qu'il en prend soin. Leur sort ne l'indiffère pas, contrairement à d'autres kidnappeurs que j'ai pu découvrir dans d'autres romans. C'est d'ailleurs ce qui est le plus déroutant dans ce bouquin et qui fait qu'il est impossible à lâcher.

On est assailli par des multitudes d'émotions sans parvenir vraiment à se fixer que ce soit sur ces filles ou bien sur leur kidnappeur.

Mais, j'en dis déjà trop, même si c'est peu de choses vu ce qu'il se passe, comment ces filles réagissent... Il faut entrer dans ce livre comme je l'ai fait : sans rien en savoir pour le dévorer.

Maintenant, je n'attends que la suite, en espérant qu'elle ne tardera pas trop, car tout n'est pas terminé et je suis très curieuse de voir ce qu'il va se passer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire