mercredi 13 avril 2016

[Anicroches]

Auteur : Jacques Saussey
Editions : L'Atelier Mosesu (2016)
Nbre de pages : 268
 
 
Présentation de l'éditeur :
Un point commun à ces 20 histoires : Tout aurait pu se dérouler sans accrocs. Une bande de résistants qui se cache dans la montagne pour échapper aux Allemands, un jeune homme qui arpente les quais de la Seine avec la rage au ventre, un vol de billets dans une ar-moire, un article dans un journal, un scoop exceptionnel à ne pas rater, quelques étages à monter dans un ascenseur vétuste, une exécution en bonne et due forme... Oui, mais voilà, le destin est machiavélique. Un infime détail, et tout bascule. Et ça, dans la partition bien huilée de l Univers, cela s appelle... Des anicroches. Jacques Saussey est un écrivain français. Il a actuellement huit romans à son actif, de Colère Noire à Le loup peint . Tous sont édités au Québec et en France. Ces histoires courtes sont issues du recueil éponyme de ses premiers textes, écrits entre 1988 et 2007. Préfacé par Martin MICHAUD.
 
Mon avis :
 
Le moins que l'on pourra dire, c'est que Jacques Saussey sait me dérouter à chaque fois que je lis un nouveau titre. A chaque fois que je me décide à découvrir un nouvel opus, je me dis que cela ne pourra pas être mieux que le titre précédent. Et bien, je me trompe radicalement chaque année...
 
Ici, Jacques Saussey m'a agréablement surprise avec la parution de 20 textes qu'il a bien voulu faire publier. 20 textes écrits entre 1988 et 2007. Autant dire, écrits il y a bien longtemps.
 
Il faut savoir que moi et les nouvelles on ne s'entend généralement pas ! C'est une constatation que j'ai faite de nombreuses fois. Je sors à chaque fois déçue et frustrée parce qu'il me manque un quelque chose dans les textes. C'est trop brut, ça va trop vite. Bref, je n'ai pas vraiment le temps de me placer dans le texte pour l'apprécier à sa juste valeur.
 
Autant dire qu'avec [Anicroches], c'était un pari osé voire même presque perdu d'avance. En tout cas, c'est que ce je pensais mais...
 
C'était sans compter sur les nombreuses ressources et qualités de cet auteur dont je fais toujours des éloges dès qu'on me conseille un auteur français !
 
Et oui, Jacques Saussey m'a bernée avec son dernier bébé parce que j'ai adoré me plonger dans ces textes qui nous font vivre des situations touchantes, blessantes, outrageantes, angoissantes...
 
La plupart de ces textes font davantage que 2-3 pages. Certaines sont même très longues pour des nouvelles et cela m'a beaucoup plu. Mais surtout, surtout, quand on lit ces nouvelles, on n'a pas besoin de beaucoup plus de pages. A aucun moment, je n'ai ressenti le manque parce que tout est tellement fort que même parfois (et je pense notamment au texte "Le scoop" écrit en 2003 et très proche de notre actualité...), il me tardait d'en arriver à son terme tellement c'était difficile de s'imaginer les situations.
 
C'est d'ailleurs à partir de cette nouvelle là, "Le scoop", que j'ai réalisé que Jacques Saussey avait, à l'époque, une maîtrise parfaite tant de son écriture que de son intrigue. Si son talent s'est confirmé avec l'ensemble de ses romans, on peut clairement dire aujourd'hui que, déjà en 1988, Jacques Saussey avait tout ce qu'il fallait pour percer dans ce milieu très fermé de la publication.
 
Je pensais voir une écriture différente de celle d'aujourd'hui, un peu moins travaillée peut-être. Je m'attendais à lire des textes qui m'auraient fait hocher la tête, soupirer d'exaspération mais force est de constater que ce n'a pas été le cas et que les textes sont vraiment très bons.
 
C'est un très beau cadeau que Jacques Saussey offre à ses lecteurs et j'avoue, que l'on connaisse déjà l'auteur ou que l'on souhaite le découvrir, qu' [Anicroches] est un recueil à découvrir d'urgence et sans aucun appréhension à avoir si ce n'est celle d'avoir certains textes émotionnellement forts qui obligent le lecteur a se mettre en apnée, le temps qu'arrive la chute et que l'on se prenne une grande claque !
 
En bref, [Anicroches] c'est encore du grand Saussey mais à ses débuts et ça s'est juste bluffant !
 
Je tenais aussi à remercier les Editions L'Atelier Mosésu qui ont pris le "risque" (selon les termes de l'auteur dans sa note en début d'ouvrage) de publier ce recueil parce que le lectorat français n'est pas friand de ce genre là. En tout cas, une chose est sûre : si jusque là je pensais que les nouvelles n'étaient pas faites pour moi, la preuve en est aujourd'hui que ma perception sur ce genre commence à changer. Il suffit juste de trouver chaussure à son pied pour être pleinement conquis et satisfait. Aujourd'hui, pour moi, c'est chose faite avec ce titre que je recommande chaudement.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire