jeudi 5 janvier 2017

Le grand saut (T1)

Auteur : Florence Hinckel
Editions : Nathan (2017)
Nbre de pages : 368


Présentation de l'éditeur :
Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd'hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l'orage gronde... 
Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l'avenir... tout devient insupportable. Et ce n'est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c'est même peut-être là que tout va définitivement basculer...


Mon avis :

N'y allons pas par quatre chemin, je n'ai pas adhéré à ce roman. Pourtant, j'ai fait des efforts pour tenter de comprendre ces jeunes, de me mettre à leur place et de ne pas trouver cette histoire trop longue.

Alors même que le sujet avait tout pour me plaire (après tout ma fille a fini sa terminale l'année dernière), je n'ai pas réussi à m'y retrouver ou en tout cas à vivre cette histoire pleinement.

D'abord, j'ai trouvé l'ensemble un peu brouillon à tel point que je me mélangeais les personnages...

Ensuite, c'est assez décousu et j'aurais aimé que les protagonistes aillent au-delà de leurs simples espérances de vivre quelque chose de bien avec la personne qu'ils ont choisie.

Mais, parce qu'il y en a un, les thèmes abordés sont d'actualité. On retrouvera le problème des amours non-dits qui créent des problèmes par la suite, des soucis avec youtube, du racisme, de la drogue, de l'alcool, des secrets de famille...

Bref, tout ce qui peut toucher les jeunes adultes de 17-18 ans aujourd'hui.

Et c'est peut-être là le problème de ce roman. L'auteur a mis trop de choses dedans au point que cela s'emmêle un peu partout.

Le lecteur doit suivre chaque personnage avec son problème propre au point que les uns et les autres oublient les soucis de leurs amis et nous on ne sait plus où donner de la tête...

Cela démontre l'égoïsme à cet âge (mais y a-t-il vraiment un âge pour ne penser qu'à ses propres problèmes ? pas sûr...) et du coup j'ai peu adhéré à l'ensemble.

Pourtant, la fin est dure et me donne envie de me plonger dans la suite. C'est assez déroutant, j'en conviens, mais c'est ainsi.

Malgré une intrigue que je n'ai pas forcément appréciée, un personnage se détache et j'ai très envie de le retrouver pour savoir ce qu'il devient. Je verrai au moment voulu si je me décide à poursuivre cette série ou pas.

Quant à vous, lecteurs, je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis dessus. C'est le mieux que vous ayez à faire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire