lundi 16 janvier 2017

Multiversum : Memoria (T2)

Auteur : Leonardo Patrignani
Editions : Pôle fiction (2015)
Nbre de pages : 246


Présentation de l'éditeur :
Après la catastrophe qui s'est abattue sur la Terre, Jenny et Alex se trouvent plongés dans Memoria, une dimension mentale qui n'existe qu'à travers leurs propres souvenirs. Est-ce pour eux l'espoir d'être réunis dans une vie nouvelle ? Ou un cauchemar dont ils ne peuvent s'échapper ?




Mon avis :

Voilà un deuxième tome que j'ai encore dévoré, tout comme le premier tome d'ailleurs. J'ai retrouvé avec plaisir et émotion Jenny et Alex à Memoria.

J'avoue qu'au début, je ne savais pas trop quoi penser de ce monde qui n'est formé que par les souvenirs que nos deux amoureux ont gardé de leur passé. J'étais un peu dans le flou par rapport à ce qui s'était passé en fin de tome 1. Et puis, tout s'éclaire et on veut en savoir plus...

Et là, le livre prend une tournure très différente au point que je me suis demandée si ma version en ebook n'était pas erronée. Pourtant, et petit à petit, cela m'a rassuré de retrouver Jenny mais pas dans les conditions dans lesquelles je l'avais vue quelques chapitres avant.

C'est assez bluffant et en même temps stressant parce qu'on se demande ce que va nous faire l'auteur.

Alors on se laisse prendre davantage par son intrigue; on suit tout ce qui se déroule en gardant en mémoire tout ce qui nous avait accroché à cette saga dès le premier tome et je me suis régalée.

Donner un avis sur une suite c'est assez compliqué. Il ne faut pas trop en dire pour ne pas spolier mais j'ai tellement à coeur de vous donner envie de le lire que j'en viendrai presque à vous dire tout ce qui se passe là-dedans.

Pourtant, je vais me retenir, difficilement, parce qu'il faut vraiment découvrir Multiversum par vous-même et plonger dans l'univers fascinant qu'a fait Leonardo Patrignani.

Une chose est sûre : la fin m'a encore une fois bluffée et il se passe tellement de choses que le tome 3 ne va pas traîner. J'ai déjà hâte d'y être pour avoir le fin mot de l'histoire.

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas mais pourquoi pas, cette histoire à l'air pas mal.

    RépondreSupprimer