dimanche 5 mars 2017

La maison de l'assassin

Auteur : Bernhard Aichner
Editions : L'Archipel (2017)
Nbre de pages : 274


Présentation de l'éditeur :
Il y a deux ans, Blum a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari, Mark, et les a froidement éliminés un à un pour assouvir sa vengeance... Aujourd’hui, alors qu’elle a tout juste appris le décès d’une soeur jumelle, Björk, dont elle ignorait l’existence, les restes de l’une de ses cinq victimes viennent d’être exhumés. Bien vite, la police va faire le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps sera la première suspectée – à savoir Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres. Elle décide alors de prendre la fuite et trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de Björk. Mais, alors qu’elle s’y croit en sécurité, le piège se referme sur elle. Hier chasseuse, Blum est aujourd’hui la proie…

Mon avis :

J'avais lu, l'année dernière, le premier tome, Vengeance, que j'avais beaucoup aimé et dévoré en peu de temps. J'avais adoré le personnage de Blum qui était prête à tout pour venger la mort de son mari. D'ailleurs, si vous voulez vous lancer dans cette lecture, l'ouvrage vient de paraître en poche aux éditions Pocket.

Il ne m'en a pas fallu plus pour vouloir lire cette suite et retrouver Blum et sa famille. Je voulais voir comment aller se poursuivre son histoire et si j'allais être aussi prise dans les mailles de ce roman que le précédent.

Le départ m'a beaucoup accrochée. Je n'ai pas pu lâcher le bouquin jusqu'à une centaine de pages lues. On découvre que Blum avait une soeur jumelle alors qu'elle n'en savait rien et elle décide d'aller voir l'exposition où son corps a été mis au vu et au su des visiteurs... Et là, l'aventure commence.

C'est accrocheur, c'est prenant mais j'ai trouvé aussi qu'au bout d'un certain temps cela stagnait un peu et il y avait beaucoup de répétitions sur le passé de Blum, ce qu'elle aurait pu faire, ce qu'elle était devenue depuis la mort de son mari...

On ressent que cette jeune femme est toujours aussi perdue sans l'amour de sa vie, celui qu'elle a perdu deux ans plus tôt.

Cela démontre aussi la fragilité psychologique du personnage et cette volonté qui est toujours la sienne de vouloir une famille qui l'aime et qui prenne soin d'elle. C'est ce qu'elle a toujours voulu depuis sa plus tendre enfance et qu'elle n'a jamais eu, excepté lorsqu'elle a rencontré Mark qu'on lui a arraché du jour au lendemain...

Elle va rencontrer la famille de sa soeur, Björk, et des liens vont commencer à se tisser mais est-ce vraiment pour son bonheur ?

Je me suis doutée, dès le début, qu'il y avait anguille sous roche et j'ai su dès le départ qui était le coupable...

Cela m'a un peu déçue parce que j'aurais aimé, finalement, que l'auteur me surprenne davantage, comme cela avait été le cas avec Vengeance.

De plus, on ne peut pas dire qu'il y ait vraiment beaucoup d'action dans ce titre là, mis à part un peu au début et vers la fin.

Le rythme est tellement inégal que par moment j'avais du mal à me fixer sur le roman, me demandant quand cela allait décoller vraiment et si Blum allait enfin agir au lieu de se morfondre et de se poser trop de questions qui la font tourner en rond.

L'écriture est quant à elle agréable et fluide. Ca se lit donc très bien et rapidement.

Le problème vient seulement des personnages que j'ai trouvé un peu plus creux que dans l'ouvrage précédent et une histoire qui traîne un peu en longueur par moment.

C'est un brin dommage parce que la fin est encore ouverte ce qui indique qu'il y aura une suite. Quant à savoir si je la lirai, je ne le sais pas encore. Je suis quand même très attachée à Blum et à son rêve de vouloir absolument une vraie famille qu'elle n'a jamais eu mais j'espère jusque que le prochain sera plus dans l'action. Je verrai donc en temps et en heure.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire