jeudi 2 juillet 2020

Les yeux bleus

Auteur : Sébastien Didier
Editions : Hugo Poche (Juillet 2020)
Nbre de pages : 557



Présentation de l'éditeur :

1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul de Vence. Le père, la mère et leurs jumeaux d'à peine trois ans. Comment oublier ce crime monstrueux ?
2018. À Nice, le petit Maxime est enlevé en pleine journée dans le jardin de la maison familiale. Aussitôt, les médias s'emballent, la police est sur les dents. Car l'enfant n'est pas n'importe qui : il est le petit-fils de Claude Cerutti, homme d'affaires à la réputation sulfureuse et puissante figure locale.
Lorsque la tante de Maxime est soupçonnée d'avoir organisé l'enlèvement, le clan Cerruti est au bord de l'implosion. Pour le patriarche, cela ne fait aucun doute : à travers cet enlèvement, c'est lui qui est visé.
Lui, son nom, sa famille. Et ses secrets.



Mon avis :

Ce 2ème roman de l'auteur se déroule dans une triple temporalité : un prologue et un dernier chapitre en 1986 puis tout le reste entre 2015 et 2018.

On oscille entre des meurtres, un enlèvement d'enfant et un ancien gendarme qui reprend une affaire non élucidée.

Il y a beaucoup de personnages et cela m'a un peu perdue mais savoir à quelle période on se situe en début de chapitre permet de mettre les choses à leur place et de suivre le cheminement que l'auteur donne à son intrigue.

C'est un puzzle qui se met en place tout doucement mais, contrairement à son 1er roman, ici j'ai vu où j'allais vers la moitié du livre.

Je n'ai pas eu de vraies surprises, hormis la toute dernière révélation que je n'avais pas vu venir mais qui m'a laissée pantoise parce que je ne comprenais pas comment c'était possible... et puis le dernier chapitre m'a éclairée.

L'auteur ne laisse rien au hasard. Tout est parfaitement maîtrisé et chaque questionnement aura sa réponse.

Mais même si le roman est très bien orchestré et vous fera passer un bon moment de détente cet été avec son style toujours aussi fluide et cinématographique, je dois aussi avouer que j'ai préféré "Je ne t'oublie pas". Ici, je ne me suis pas attachée aux personnages qui m'ont un peu agacée parfois et j'ai trouvé certains échanges un peu basiques.

Mais je relirai l'auteur avec plaisir parce que son écriture me plaît et qu'elle me convient parfaitement. Même si j'ai quelques bémols sur ce 2ème roman, il n'en demeure pas moins que j'ai passé un bon moment de lecture avec.

Du coup, si vous n'êtes pas trop exigeant et que vous voulez lire un policier détente cet été, ce titre là sera parfait.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire