mercredi 11 septembre 2019

La force du temps

Auteure : Deborah Harkness
Editions : Calmann-Levy (Avril 2019)
Nbre de pages : 463


Présentation de l'éditeur :

L’amour peut-il bâtir un pont entre les siècles ?

Sur un champ de bataille durant la guerre d’indépendance américaine, Marcus MacNeil, un jeune chirurgien du Massachusetts, croise la route du vampire Matthew de Clermont. Alors que le monde semble à l’aube d’un avenir meilleur, Matthew offre à Marcus l’opportunité de devenir un vampire, et de s’affranchir d’une existence puritaine étouffante, ainsi que la promesse d’une vie éternelle. Mais sa transformation ne se fait pas sans mal, et les anciennes traditions et responsabilités qui pèsent sur la famille De Clermont ont tôt fait d’entrer en conflit avec les valeurs de Marcus, qui ne rêve que de liberté, d’égalité et de fraternité.

À Paris, de nos jours, Phoebe Taylor, jeune employée de Sotheby's dont Marcus est tombé amoureux, s’apprête à faire le même choix d’immortalité que son âme-sœur. Le processus, modernisé avec le temps, semble facile, mais le couple doit très vite faire face à la réalité : par le passé comme aujourd’hui, un humain souhaitant devenir un vampire doit en subir les conséquences. Et les ombres auxquelles Marcus avait échappé des siècles auparavant pourraient revenir les hanter tous les deux, malgré tout le soutien que leur apportent Matthew et Diana.

Deborah Harkness nous conte l’histoire d’un amour nouveau et destiné à devenir immortel. La Force du temps, à l’image de la trilogie All Souls, bâtit petit à petit son monde surnaturel et romantique avec en son cœur, un couple appelé lui aussi à devenir emblématique.


Mon avis :

Après avoir passé un moment merveilleux avec la trilogie "Le livre perdu des sortilèges", j'ai été plus que ravie de me plonger dans ce nouveau titre de Deborah Harkness dont j'ai partagé la lecture avec @steff_bouquine.

Nous avons encore fait une excellente découverte parce que, non seulement, nous allons retrouver Diana et Matthew et voir ce qui leur arrive mais nous allons aussi surtout connaître le passé de Marcus.

Même si la 4ème nous annonce que ce titre va porter sur Phoebe, jeune humaine souhaitant se transformer en vampire, les passages la concernant sont finalement assez courts et, honnêtement, pas forcément intéressants car n'apportant pas grand'chose à l'intrigue.

En fait, cet opus fait plus office de livre compagnon à la première trilogie de l'auteure. Une fois refermé, on se dit qu'il y a encore de quoi écrire surtout sur Diana et Matthew et non pas sur Marcus et Phoebe alors que j'aurais pensé le contraire et qu'il s'agirait ici d'un livre d'ouverture sur une série les concernant eux.

Je ne sais pas ce que l'auteure va décider pour la suite mais une chose est certaine : la fin se suffit à elle-même.

Cela m'a surprise et un brin déçue mais à côté de ça, j'ai adoré découvrir l'histoire de Marcus avant et après sa transformation en vampire; je me suis de plus en plus attachée à lui, à son charisme, à se façon de penser et de vouloir agir pour le bien des autres. J'ai aussi été ravie de retrouver Diana et Matthew parce qu'il se passe toujours quelque chose dans cette famille Clermont qui vous accroche à votre bouquin. Ca rend la lecture intense, au point que l'on ne souhaite pas que le roman se termine.

Pour moi, ils sont clairement des personnages centraux dans les intrigues que tisse l'auteure et je sais qu'il y aura un énorme vide lorsque Deborah Harkness n'aura plus rien à nous raconter sur eux.

Heureusement, pour l'instant, ce n'est pas à l'ordre du jour et elle a de quoi faire avec ce qu'elle nous propose ici. Point de fin en vue et je respire car il y a énormément de potentiel et d'histoires à venir avec Diana et Matthew.

Par contre, si vous voulez lire cet opus, il est fortement recommandé de lire avant sa première trilogie, "Le livre perdu des sortilèges" car "La force du temps" est une suite directe et ce serait dommage de passer à côté de certains détails mais surtout d'être spoilé sur les personnages et les rapports qu'ils ont entre eux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire