mercredi 18 septembre 2019

Moi, Médicis

Auteur : Matteo Strukul
Editions : Michel Lafon (2018)
Nbre de pages : 398


Présentation de l'éditeur :
Florence, 1429.
À la mort de Jean de Médicis, homme d'État florentin respecté de tous et fondateur de la banque des Médicis, ses fils Cosme et Laurent prennent sa succession. Mais nombreux sont ceux qui s'opposent à ces nouveaux maîtres de la ville et mettent tout en œuvre pour faire basculer leur destin... Les deux frères sauront-ils unir leurs forces face à l'ennemi commun pour protéger leur famille, ou se laisseront-ils enivrer par le pouvoir ?

Arts, intrigues politiques, guerres, amours contrariées, destins qui basculent... Ce superbe roman historique récompensé par les plus grands prix retrace les premiers pas de la dynastie des Médicis, et nous rappelle aussi la brutalité et la vigueur créatrice de la Renaissance.


Mon avis :

Nouvel emprunt à mon boulot avec ce roman historique que j'ai dévoré en quelques jours et me plongeant dans l'Italie des Médicis, au XVème siècle.

Nous débutons le roman en 1429, à la mort de Jean de Médicis, laissant les rênes du pouvoir et de la charge de la ville de Florence à ses deux fils, Cosme et Laurent.

Nous allons les suivre pendant près de 25 ans et voir tout ce qu'ils vont devoir supporter en complots et machinations pour conserver cette ville qu'ils aiment tant et faire revenir un calme et une paix relative dans cette Italie divisée entre les Médicis et les partisans du Duc de Milan.

Si j'ai déjà lu quelques ouvrages sur cette famille exceptionnelle (à travers notamment la série La Florentine de Juliette Benzoni que je vous recommande fortement), c'était surtout dans une époque postérieure à celle-ci, avec Lorenzo de Medicis.

Ici, j'ai découvert Cosme et Laurent, deux frères aux caractères différents mais qui avaient un même but : faire en sorte que Florence soit une cité égalitaire dans l'impôt entre nobles et petites gens mais qu'elle atteigne une magnificence inégalée à travers des travaux prestigieux.

C'est un roman intéressant, bien écrit et bien construit que j'ai pris plaisir à lire.

Le seul bémol que j'aurai, porte sur ces 25 ans que l'on nous raconte sur moins de 400 pages.

C'est, à mon goût, trop court et trop rapide sur certaines scènes que j'aurais aimé voir plus complètes.

J'aurais aimé aussi prendre plus de temps pour m'imprégner de l'époque, des batailles, des personnages.

Cela dit, l'essentiel y est et les pages se tournent facilement et trop rapidement. On ne voit pas le temps passé ni la fin arriver.

Par contre, et ce n'est mentionné nul part, il s'agit d'un tome 1 d'une trilogie sur les Médicis. Même si les autres tomes portent sur d'autres personnages tels que Lorenzo de Médicis pour le tome 2 et Catherine de Médicis pour le tome 3, et si l'intrigue se suffit à elle-même ici, cela aurait été sympa que l'éditeur le mentionne d'une façon ou d'une autre.

Après avoir fait quelques recherches, il s'avère que le tome 2 n'est pas encore paru (l'éditeur ayant préféré publier Casanova cette année plutôt que la suite), alors même qu'elle est disponible en version originale et que nos voisins, allemands notamment, peuvent lire la série dans son intégralité.

Alors que va-t-il en être ? Suite ou pas suite en VF ? Ce tome n'a-t-il pas aussi bien été vendu que ce que l'éditeur l'espérait, au point qu'il ne publiera pas la suite ? C'est une affaire à suivre...

En tout cas, si ce tome 1 vous intéresse, sachez qu'il est disponible en format poche chez Pocket depuis juin 2019.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire