jeudi 21 mars 2013

Cinq

Auteur : Ursula Poznanski
Editions : Presses de la Cité
Nbre de pages : 480

Présentation de l'éditeur :
Le corps sans vie d'une femme est retrouvé dans un champ aux environs de Salzbourg, des coordonnées GPS tatouées aux pieds. A l'emplacement indiqué par celles-ci, la police découvre une boîte en plastique contenant une main d'homme. Et une énigme, dont la résolution révèle un butin de nature tout aussi sinistre.
Rapidement, l'inspecteur Beatrice Kaspary et son coéquipier Florin Wenninger comprennent que le tueur se sert du géocaching, une version moderne de la chasse aux trésors, pour les égarer. Les mettre au défi, aussi, sans doute, à en juger par le ton moqueur des messages qu'il leur laisse. Tandis que la cadence des meurtres s'accélère, les deux enquêteurs n'ont d'autre choix que d'accepter les règles de ce jeu pervers. Mais sont-ils prêts à endosser le rôle de proie pour démasquer le coupable ?



Mon avis :

Cinq est le premier livre d'Ursula Poznanski publié en France. La force de ce roman ne tient pas du tout à son rythme ou ses personnages mais plutôt dans l'originalité de la recherche des corps et du meurtrier.

En effet, l'auteur m'a fait découvrir, par le biais de son ouvrage, un nouveau concept qui allie balade et coordonnées GPS : le géocaching.

Point besoin de faire un résumé du livre vu que la présentation de l'éditeur vous explique parfaitement les cinquante premières pages. Du coup, il m'a fallu attendre un peu avant de bien entrer dans ce livre et surtout d'y trouver un peu de suspense et d'action.

Nous n'entrons pas ici dans un ouvrage où baston et échanges de coups de feu sont de mise. Ursula Poznanski place vraiment son intrigue sur la recherche des corps et la façon dont le coupable fait tourner la police en rond.

Du coup, par moment, cela peut paraître un peu longuet et ennuyeux. A force de découvrir des brides de corps avec des coordonnées GPS, le lecteur n'a pas vraiment de surprise. On se dit "et c'est reparti. A quand un peu d'action ?"

Heureusement, le personnage de Béatrice, l'enquêtrice principale, n'a pas tout dévoilé de son passé. Du coup, on la découvre aussi et le coupable se joue d'elle à la perfection. Le lecteur est alors plus à même de tourner les pages pour savoir pourquoi il s'acharne sur elle et qu'est-ce qu'elle cache ?

Par contre, et vu qu'il s'agit d'un premier titre publié en France, je me suis demandée si d'autres ouvrages de l'auteur ne mettaient pas en exergue le personnage de Béatrice. J'ai eu comme un certain manque par moments et même si elle nous dévoile ici une partie de son passé, il n'en demeure pas moins qu'elle reste énigmatique pour le lecteur sur plusieurs plans.

Cela m'a donné l'impression de tomber dans la vie de cette policière sans avoir toutes les cartes en main pour la comprendre dans ses réactions et ses actions. Un peu comme si vous alliez lire Atomka de Franck Thilliez, sans avoir lu ses premiers titres d'abord. Forcément, vous ne comprendrez pas tout ce que l'auteur pourra vous raconter sur Sharko et Hennebel.

Le géocaching lui est intéressant à découvrir et il y a tout un univers bien lié à cette "chasse au trésor" particulière que l'auteur met en avant. Mais j'aurais aimé un peu plus de punch dans l'intrigue, plus d'action et de rebondissements.

En bref, Cinq est un policier qui se laisse lire et découvrir même si, personnellement, ce n'est pas pour moi exceptionnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire