mardi 25 mars 2014

La dynamique des fluides

Auteur : Mathieu Tazo
Editions : Daphnis et Chloé (2014)
Nbre de pages : 291

Présentation de l'éditeur :
1989 : sur un vol United Airlines entre Honolulu et Auckland, neuf passagers sont brutalement happés dans la profondeur des cieux par l’ouverture accidentelle d’une porte à l’avant de l’appareil. Parmi eux, les parents des jumeaux Dimitri et Théodore Valdo. Elevés séparément pour apaiser les traumatismes de ce crash auquel ils ont miraculeusement survécu, les deux frères se retrouvent vingt-et-un an plus tard à Paris. Tandis que Théodore, génie reclus et bourré de tocs, consacre sa vie à résoudre le mystère de la mécanique des fluides, espérant ainsi comprendre les conditions de l’ouverture de la porte en plein vol, Dimitri, écrivain à la notoriété naissante et grand charmeur, parade dans des émissions de télévision pour y présenter son premier roman. Mais un soir de tempête, après une émission en direct où son passé douloureux est révélé sans son accord, Dimitri voit ses démons ressurgir et profite d’un accident de voiture aussi inattendu que mystérieux pour disparaître sans laisser de traces,. Théodore, livré à lui même, parviendra-t-il à sortir de sa réclusion pour venger son frère qu’il croit mort ? Dimitri arrivera-t-il a conserver l’anonymat pour répondre aux questions qu’il se pose depuis l’accident de 1989 ? Surtout, quelle part a joué la chaîne de télévision dans cet accident dont elle profite allègrement pour gagner de l’argent sur le dos de l’écrivain « tragiquement décédé » ? Menée par des personnages aussi rocambolesques qu’attachants, une enquête passionnante de Paris à Saint Pétersbourg, dans les univers fascinants de la télévision et des mathématique.

Mon avis :

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre vu que les Editions Daphnis et Chloé est une toute jeune maison d'éditions et qu'ajouté à ça, La dynamique des fluides est le premier roman de Mathieu Tazo. Vous le savez si vous me suivez, j'aime prendre des risques et me lancer dans des lectures connues de... personne. C'est ma façon à moi de vous faire découvrir des petites perles sur lesquelles on ne se serait pas lancé tout simplement parce qu'on n'en entend pas du tout parler.

Avec La dynamique des fluides, j'ai eu le bon feeling parce qu'à partir du moment où je l'ai commencé, il me fallait poursuivre jusqu'à la fin. Ce petit livre de moins de 300 pages se lit quasiment d'une traite et pour cause.

Nous suivons des jumeaux, Dimitri et Théodore, qui ont vécu un terrible drame dans leur enfance puisque leurs parents ont été aspirés hors de l'avion dans lequel ils étaient montés pour partir en vacances en Nouvelle-Zélande. De cet accident, les deux frères vont garder un traumatisme plus ou moins prononcé et lorsque l'un des jumeaux va disparaître à son tour, vingt ans plus tard, à la suite d'un accident de voiture, son frère va enfin se décider à "s'ouvrir au monde" pour mener son enquête.

Alors autant vous le dire d'emblée, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur. Il est simple, fluide et loin d'être aussi compliqué que ce à quoi je pouvais m'attendre. Parce que, je ne sais pas vous, mais quand j'ai lu le titre, j'ai un peu tremblé en me disant que si cela partait dans des explications trop mathématiques ou autres, j'allais être totalement perdue.

Eh bien non ! La dynamique des fluides est ce pour quoi Théodore vit depuis la disparition de ses parents. Pour lui, c'est une façon de survivre à cette perte. Essayer de comprendre pourquoi les portes de l'avion se sont ouvertes en plein vol, le privant de l'autorité parentale et de l'amour dont il avait besoin.

On se rend compte à quel point aussi ces deux frères sont différents dans leur façon d'accepter ou non cette tragédie. Alors que Théodore se renferme, on se dit que Dimitri arrive à mieux l'accepter. Et pourtant...

Au fil de cette narration, le lecteur va se rendre compte que finalement chaque frère souffre. Que l'élément déclencheur (l'accident de Dimitri et sa disparition) va faire revivre des situations insupportables.

La plume ne tourne pas, malgré tout, dans le larmoyant et le pathos. Loin de vous mettre les larmes aux yeux, il s'agira tout simplement de constater ce qu'il en est, de mieux analyser ce qui se passe pour l'un et l'autre pour arriver à régler définitivement ce malaise qui règne dans la fratrie.

C'est terriblement bien écrit, affreusement bien mené et j'ai adoré vivre ces quelques heures aux côtés de ces hommes qui souffraient l'un et l'autre sans vraiment partager ce mal.

Les non dits sont nombreux et la fin est un énorme soulagement même s'il ne règle pas tout non plus.

En bref, La dynamique des fluides est une découverte comme je les aime : émouvante, prenante et pleine de positivité, au final. Un roman que je conseille de lire tant il apporte beaucoup dans les rapports fraternels.

Un grand merci aux Editions Daphnis & Chloé pour cette découverte.


4 commentaires:

  1. et bien voilà une lecture que je ne connais pas et que je compte maintenant découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah chouette ! J'espère que ça te plaira ;)

      Supprimer
  2. Je l'ai fini hier soir. J'ai adoré. En effet, ça se lit super facilement. Très agréable. C'est à la fois tendre, comique, amusant, palpitant. Tous les ingrédients d'un bon roman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Contente que ça t'ait plu :)

      Supprimer