dimanche 19 octobre 2014

Les pions de l'Apocalypse : Le sacrifice (T3)

Auteurs : Mario Rossignol & Jean-Pierre Ste-Marie
Editions : Michel Quintin (2014)
Nbre de pages : 297

Présentation de l'éditeur :
Sous la protection de l’empereur, Pierre et Lou savourent de plus en plus l’ivresse du pouvoir que leur procurent leurs nouvelles fonctions. Manipulés, tourmentés, tournés l’un contre l’autre, ils serviront les desseins perfides et malveillants de Salluste jusqu’à ce qu’enfin leurs retrouvailles avec Arnaud Dorval leur ouvrent les yeux.

Après avoir livré l’assaut d’une île contre des rebelles et subi l’horreur des jeux du Colisée, ils affronteront l’épreuve ultime, dont l’enjeu fatidique les obligera à faire un choix crucial. Toutefois, les pires démons qu’ils auront à combattre ne seront pas sortis des cellules du Colisée. En vérité, leur pire ennemi surgira du tréfonds de leur propre personne.

Mon avis :

Me voilà arrivée à la fin de cette trilogie qui m'a apportée mon lot de contentement. J'ai enfin eu le fin mot de l'histoire et, encore une fois, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

J'ai retrouvé, avec un peu d'angoisse, Pierre et Lou. Avec angoisse parce que je ne les reconnaissais pas. Surtout Pierre. La différence entre le tome 2 et le tome 3, dans les agissements de ce dernier, est juste hallucinant et le lecteur (tout comme Lou) se demande pourquoi il a autant changé. Bien sûr, nous aurons la réponse à cette question.

Lou prend une autre tournure aussi mais de façon plus pragmatique. Il se met enfin de voir un peu les choses de manière très différente. Il redevient tout simplement raisonnable et heureusement.

Les deux amis ne sont pas au bout de leurs peines et une fois les yeux ouverts, leur rapport avec l'empereur Salluste va cruellement s'envenimer.

On retrouve aussi Arnaud qui devra les aider à accepter ce qu'il doit advenir pour retourner dans leur présent. Il tient un rôle important même si, je l'avoue, j'ai été étonnée du combat qu'il doit lui-même mener. Je ne m'y attendais pas finalement. Je pensais qu'il serait là uniquement pour montrer le chemin que Pierre et Lou doivent emprunter pour que les îles de Lipari retrouvent une sérénité perdue depuis bien longtemps.

Cette série est une de celle que je recommande notamment parce que son côté original, nous plongeant dans un présent parallèle identique à la Rome Antique, est extrêmement bien exprimé. Les auteurs n'épargnent pas les lecteurs dans les descriptions des combats physiques mais aussi intérieurs que mènent les personnages.

J'ai été un peu déçue par l'un des combats final mais Mario Rossignol et Jean-Pierre Ste-Marie ont su habilement enchaîner sur un autre problème de taille auquel je ne m'attendais pas du tout et qui a su, contre toute attente, regagner ma curiosité. Du coup, le livre prenait une nouvelle tournure pour mon plus grand bonheur et la fin, qui n'en est pas vraiment une, m'a largement conquise.

Si l'histoire à Lipari est bel et bien terminée, il est indéniable que je retrouverai, un jour ou l'autre, Pierre, Paul (Lou) et Arnaud pour d'autres aventures et je suis d'ores et déjà prête pour partir avec eux, cette fois-ci dans le futur.

Un grand merci aux Editions Michel Quintin pour cette nouvelle découverte qui m'a conquise.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire