vendredi 11 septembre 2015

Un si beau soleil pour mourir

Auteurs : James Patterson & Howard Roughan
Editions : L'Archipel (2015)
Nbre de pages : 360


Présentation de l'éditeur :

Ethan et Abby, mariés depuis peu, passent leur lune de miel sur une île enchanteresse des Caraïbes. Eaux turquoises le matin, farniente l'après-midi, champagne le soir… Mais le rêve prend fin, brutalement. Le couple est tué dans la luxueuse suite de leur hôtel.
L’ex-agent du FBI, John O'Hara, se voit confier l’enquête par le père d'Ethan. Pendant ce temps, l’agent spécial Sarah Brubaker traque un serial killer, dont les victimes ont un étonnant point commun : elles portent toutes le même nom : John O’Hara !
Les routes de John et de Sarah pourraient-elles dès lors ne pas se croiser ? Il leur faudra unir leurs efforts pour arrêter les deux criminels. Et plus si affinités…
 
 
Mon avis :
 
Dire que je me suis régalée durant ma lecture serait tout simplement un doux euphémisme. Je dirai plutôt que je me suis bardée ! J'ai été accrochée d'entrée de jeu, dès le prologue. Et quel prologue, les amis !!! Waouhhhhh !!!
 
Si vous aimez les livres qui commencent sur les chapeaux de roue et qui gardent le cap du début à la fin, ce livre est fait pour vous. Oui oui oui et je n'en fais pas trop, je vous assure.
 
Cela faisait trèèèès longtemps que je n'avais pas dévoré en une seule journée - ou pour être plus exacte, en deux demi-journées mais cela revient au même finalement... - un bouquin de plus de 300 pages. Mêmes les romans jeunesse me prennent environ 2-3 jours pour en venir à bout.
 
Qu'est-il arrivé avec ce bouquin ?
 
Tout simplement ce qu'il doit arriver quand vous avez une histoire qui tient la route, qui est semée d'embûches mais surtout de meurtres horribles parce que non, cette fois-ci, il n'y a pas un serial killer mais deux. Oui oui oui 2 pour le prix d'1 !! Ce n'est pas beau ça ??!!
 
Bon ok. Ce n'est pas vraiment joli joli à voir... enfin plutôt à lire mais on s'en fout parce qu'on passe des moments de pure exaltation et l'adrénaline est à son comble. Quand vous le lirez - et je n'ai pas de doute que vous le fassiez rapidement... - vous verrez qu'il est impossible de le lâcher. Voui voui voui....
 
Il y a tout ce qui fait un très bon voire même un excellent policier : du rythme, de l'action, des rebondissements, des tueurs machiavéliques à vous faire hérisser les poils des bras et vous faire cogiter sans arrêt (et quand je repense au prologue ça fait froid dans le dos, je vous le dis).
 
D'ailleurs, si je devais donner un seul terme pour ce roman, je dirais : Dynamite !
 
C'est explosif; c'est totalement scotchant et le pire c'est que je pleure de l'avoir fini trop vite. Ils me manquent déjà les personnages de John et Sarah et j'espère les retrouver trèèèès vite dans une autre histoire tout aussi prenante.
 
Malheureusement, mon avis va être court parce qu'à part vous dire que ce roman vaut son pesant d'or, qu'il est extrêmement bien mené et écrit car très visuel, avec des chapitres courts voire même très très courts au point qu'on les enchaîne sans s'en rendre compte, bah... je ne sais pas quoi vous dire d'autre.
 
Ah... si...
 
Mille milliards de mille sabords de tonnerre de brest, jetez-vous y dessus !!! Et que ça saute !!!
 


5 commentaires:

  1. Merci, c'est un de mes chouchous, alors j'y cours !!

    RépondreSupprimer
  2. Bon sang! 2 serial-killer!!! C'est la fête :-) je vais vite l'acheter, c'est ta faute :-)

    RépondreSupprimer
  3. Quelle chronique :o Je vais le lire, c'est certain :D

    RépondreSupprimer