lundi 27 février 2017

Ten thousand skies above you

Auteur : Claudia Gray
Editions : Harper Teen (2015)
Nbre de pages : 426


Présentation de l'éditeur :
Marguerite Caine has done the impossible. Using her parents invention the Firebird, Marguerite has traveled to alternate dimensions. But she has also caught the attention of enemies who will sabotage, blackmail, and even kill to use the Firebird for themselves.
When Marguerite s boyfriend Paul s soul is splintered into four pieces pieces that are trapped within Pauls in other dimensions Marguerite enlists the brilliant Theo to help track him down. They race through various dimensions including a war torn San Francisco, the criminal underworld of New York City, and a glittering Paris where another Marguerite hides a shocking secret. Each world brings Marguerite one step closer to Paul. And with each trial she faces she begins to question the only constant she s ever known their love for each other.


Mon avis :

Lu en tout juste trois semaines, Ten thousand skies above you est une suite génialissime à A thousand pieces of you

J'avais eu un vrai coup de coeur pour le premier tome qui m'avait embarquée dans une aventure extraordinaire à travers diverses dimensions et j'avais eu tellement de mal à en sortir qu'il m'avait fallu enchaîner direct avec ce tome 2.

J'ai donc retrouvé avec plaisir Marguerite, Theo et Paul dans une nouvelle histoire qui m'a menée quasiment par le bout du nez.

Contrairement au premier tome, je me suis doutée de certaines petites choses dans ce tome là mais cela n'a du tout entaché mon euphorie de prendre cet ouvrage dès que j'en avais l'occasion.

Comme pour le premier tome et pour mieux le déguster, je ne lisais que 2-3 chapitres par jour. Quand on aime des personnages et un univers, on n'a pas envie que cela se termine trop vite.

Pourtant, malgré mes prévisions de vouloir le garder tout un mois en lecture, j'ai terminé ce deuxième ouvrage de Firebird beaucoup trop vite à mon goût.

Marguerite se retrouve dans des situations bien complexes et son ami Theo n'est pas en reste non plus.

Paul est un peu en retrait (en tout cas s'agissant du Paul de la Marguerite de notre dimension) à cause d'une intervention de Wyatt Conley, le méchant de l'histoire... Mais je n'en dirai pas plus... L'explication est donnée dès le début du tome 2.

Marguerite et Theo vont donc être, cette fois-ci, seuls à agir et franchement je vais oser dire que l'auteur a un sacré culot de mettre nos personnages favoris dans des situations auxquelles on ne s'attend pas... Waouh !!!

J'ai halluciné un bon nombre de fois et j'ai toujours été excitée et en même temps stressée par ce qu'il se passait.

Et la fin ?! Oh punaise de chez punaise...

Là encore, Claudia Gray en remet une couche pour mon plus grand bonheur. Alors même que l'on se  demande ce que l'auteur va nous concocter pour clore toute cette histoire, on est très loin d'imaginer ce qu'elle va mettre en place. Et là... on reste la bouchée béante, le regard posé sur ce paragraphe qui remet tout en question et on se dit "Eh ben là, on n'est pas sorti de l'auberge. Meeeeerde !!!"

Alors forcément, vous vous doutez bien que je ne vais pas pouvoir attendre avant de me plonger dans ce dernier opus, A million worlds with you, parce que j'aime trop les personnages et l'univers est très attirant mais il devient aussi de plus en plus complexe. J'attends donc son arrivée à la maison avec impatience mais dès que je l'ai... hop hop hop... je m'y plonge dedans. Youhouhouuuuuuu !!!

Si vous lisez en anglais, surtout ne passez pas à côté de cette trilogie qui est une des meilleures en YA que j'ai lu jusque là. Elle est détonne avec un univers très différent de tout le reste et les personnages sont juste géniaux. On traverse des dimensions parallèles auxquelles on ne s'attend pas et c'est juste bluffant, excitant mais aussi terriblement éprouvant. Bref, je suis conquise et j'espère que vous vous laisserez porter aussi à découvrir cette saga qui, malheureusement, n'est pas encore traduite en VF... Il faudrait peut-être que les éditeurs français s'y penchent sérieusement dessus...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire