mardi 23 juillet 2013

La belle imparfaite : Rosa et son secret (T2)

Auteur : Cecilia Samartin
Editions : L'Archipel (2013)
Nbre de pages : 534

Présentation de l'éditeur :
Depuis que le señor Peregrino a achevé le récit de son pèlerinage à Compostelle et lui a révélé le secret de Rosa, l'amour de sa vie, Jamilet, n'a plus qu'une idée en tête : découvrir la vérité sur cette femme qui lui semble si proche.
Afin de percer le mystère qui l'entoure, Jamilet s'empare de documents qui la conduisent en Espagne, sur les traces de Rosa... et de ses propres racines.
Elle entraîne le señor Peregrino dans un voyage qui les mène aux portes d'un couvent...
D'une manière qui n'appartient qu'à elle, Cecilia Samartin tisse le destin parallèle de deux femmes, jusqu'à un dénouement inattendu. Optimistes et émouvants, les romans de Cecilia Samartin parlent au coeur de chacun d'entre nous. Rosa et son secret ne fait pas exception.


Mon avis :

Après avoir terminé La belle imparfaite la semaine dernière, il m'était impossible de démarrer une lecture autre que sa suite. En effet, même si je n'avais pas eu un coup de coeur pour le livre, j'avais été totalement envoûtée par la plume de l'auteur et l'histoire qu'elle me racontait. Du coup, Rosa et son secret n'a pas fait long feu et même s'il m'a duré quasiment tout le reste de la semaine, je me suis encore délectée de la double narration que Cecilia Samartin a faite.

Mon avis risque d'être assez court parce qu'il va être difficile de parler de ce livre sans spolier le précédent puisqu'il est la suite directe de La belle imparfaite.

On va retrouver les mêmes personnages pour une quête qui leur tient à coeur et pour le plus grand plaisir du lecteur parce qu'il devient très curieux d'en savoir plus sur l'histoire de cette fameuse Rosa que l'on découvre dans l'opus précédent.

On va donc se retrouver avec une double narration qui, cette fois-ci, sera faite par Jamilet, d'une part, puis Rosa, de l'autre.

Là encore, je n'ai pas eu de coup de coeur pour cette lecture mais j'ai ressenti énormément d'émotions et l'envie d'en savoir plus sur Rosa, sur Jamilet et le señor Peregrino a toujours été présente.

Même si j'ai trouvé quelques petites erreurs par rapport au tome 1 dans la narration de Rosa par rapport à celle que faisait Antonio dans La belle imparfaite, je me suis laissée emporter par ma lecture et je me moquais finalement de ces petits bémols.

On va découvrir ce que fût la vie de Rosa de son enfance jusqu'à sa rencontre avec le señor Peregrino, puis d'un autre côté les recherches de Jamilet.

J'étais un peu plus emportée par l'histoire de Rosa que celle de Jamilet que j'ai trouvé un peu plus longue pour en venir là où on s'y attend un peu mais cela n'entache pas la lecture non plus.

La plume de Cecilia Samartin est toujours aussi idéale pour vous raconter une belle histoire d'amour, de secret bien gardé mais aussi de haine. Il y a tout pour que le lecteur se sente intégré dans la narration. Je ne me suis jamais sentie mise de côté que ce soit avec La belle imparfaite ou Rosa et son secret.

Ces deux tomes offrent une saga magnifique que j'ai vraiment beaucoup aimé découvrir et suivre puisque la preuve en est faite par la lecture simultanée des deux ouvrages.

Alors, si je peux vous donner un excellent conseil pour l'été voire même pour l'hiver à venir si vous le préférez, ne passez pas à côté de cet auteur de talent et de ses livres sublimes, pleins de poésie et d'émotions garanties.


Un grand merci à :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire