lundi 19 juillet 2021

Alcatraz : Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires (T1)

 



Auteur : Brandon Sanderson
Editions : Le livre de Poche Jeunesse (2013)
Nbre de pages : 284





Présentation de l'éditeur :

Je m'appelle Alcatraz. J'ai treize ans, je suis orphelin et je ne suis pas un gentil.
Laissez-moi vous dire une bonne chose : si un vieux bonhomme à la santé mentale douteuse débarque chez vous sous prétexte qu'il est votre grand-père et que vous devez l'accompagner dans une espèce de quête mystique... refusez sans hésiter.
Je fus obligé d'enfreindre cette règle ; c'était un cas de force majeure. Mais croyez-moi, c'est à ce moment-là que mon destin bascula, direction sacrifices, dinosaures, magie noire et infâmes bibliothécaires.



Mon avis :

J'ai pour objectif de vider ma PAL numérique des romans qui y traînent depuis... des lustres. J'avais cette saga de Brandon Sanderson dedans et j'avais envie de me changer les idées avec une lecture facile, simple et qui me fasse passer un bon moment sans prise de tête.

Je connais Brandon Sanderson pour avoir lu le 1er tome de Fils des Brumes et j'avais adoré son style. Du coup, pour moi c'était une évidence que de me jeter dans sa saga jeunesse...

Je dois dire que j'ai été très surprise par le ton que prend l'auteur dans cette saga.

L'histoire est racontée par Alcatraz, jeune ado qui n'arrête pas de tout casser, orphelin et qui met les nerfs des familles d'accueil à rude épreuve.

Dès le début, je me suis dit que j'allais beaucoup rire avec Alcatraz et ce qui lui arrive assez rapidement.

Il va découvrir qu'il n'est pas si orphelin que ça et j'ai trouvé que certaines choses étaient prévisibles dans ce 1er tome.

Si j'ai trouvé la première moitié plutôt hilarante et désopilante parce que je n'étais surtout pas préparée à ce que je lisais, la seconde, même si elle garde le même ton un peu envolée, cynique et marrante, devient plus sérieuse par un certain côté.

Alcatraz est un personnage qui évolue déjà pas mal dans ce premier tome et je suis persuadée qu'il continuera dans les tomes suivants.

Par contre, si le côté humoristique est plaisant au début, j'avoue que sur le long terme c'était un peu lourd. Je ne sais pas si les autres tomes seront aussi portés sur le côté humour jaune ou pas mais j'espère que non sinon je risque de vite me lasser.

Par contre, il n'y a absolument rien à dire sur la plume de Brandie. J'adore cet auteur et c'est toujours aussi fluide et intéressant à lire.

Il sait prendre son lecteur comme il faut pour le planter dans un décor hors du commun, avec des personnages qui valent le détour mais surtout une immersion telle que l'on a bien l'impression d'être aux côtés de tous et vivre leurs aventures avec eux.

Même si on reste sur du très jeunesse, je ne me suis pas ennuyée mais pour éviter le trop plein, je ne risquerai pas d'enchaîner les tomes. Cela se fera petit à petit quand j'aurais besoin d'une valeur sûre pour me changer les idées et retrouver des personnages qui ont du potentiel.

vendredi 16 juillet 2021

Sa majesté mène l'enquête : Bal tragique à Windsor (T1)

 


Autrice : S.J. Bennett
Editions : Presses de la Cité (2021)
Nbre de pages : 349





Présentation de l'éditeur :

" Sa Majesté mène l'enquête " : une nouvelle série de cosy crimes dont l'héroïne est Elizabeth II, reine d'Angleterre. Quand Miss Marple rencontre The Crown ! Windsor, printemps 2016. La reine Elizabeth II s'apprête à célébrer ses 90 ans et attend avec impatience la visite du couple Obama. Mais au lendemain d'une soirée dansante au château, un pianiste russe est découvert pendu dans le placard de sa chambre, quasiment nu.
Shocking ! Quel scandale si la presse l'apprenait ! Lorsque les enquêteurs commencent à soupçonner son fidèle personnel d'être impliqué dans cette sordide affaire, Sa Majesté, persuadée qu'ils font fausse route, décide de prendre les choses en main. Mais être reine a ses inconvénients, et notamment celui de ne pas passer inaperçue. C'est donc Rozie Oshodi, sa secrétaire particulière adjointe, une brillante jeune femme d'origine nigériane, qui va l'aider à démêler ce sac de noeuds en toute discrétion...
God save the Queen du cosy crime !


Mon avis :

J'ai enfin découvert mon premier cosy crime grâce aux Editions Presses de la Cité et Netgalley que je remercie vivement parce que j'ai passé un super moment de lecture.

J'ai adoré me retrouver avec Elizabeth II et sa secrétaire particulière Rozie qui vont devoir dénouer des noeuds sordides pour savoir ce qu'il s'est passé dans la chambre de Maksim Brodsky, retrouvé mort dans un placard.

Sa Majesté est bien décidée à faire le nécessaire pour que le/les coupable(s) soi(en)t retrouvé(s) rapidement pour éviter que la presse ne s'en mêle et qu'un scandale éclate, alors même que les époux Obama doivent arriver quelques jours plus tard.

Et nous voilà emporter dans cette petite enquête au coeur de Windsor où Rozie va être aussi efficace que Sa Majesté n'est tenace quand à l'issue de leurs recherches. Il est hors de question d'aller sur une mauvaise piste que le MI5 semble prendre malheureusement.

C'est efficace de bout en bout car on évolue doucement mais sûrement avec ces deux fortes têtes mais il n'est pas question de doubler le service d'enquête de Sa Majesté. Tout doit être fait méticuleusement et sans que l'enquêteur principal ne se doute de quoi que ce soit. Il serait dommage qu'il sache que Sa Majesté mène l'enquête à sa place et trouve le responsable avant lui !

Ce que j'ai beaucoup aimé c'est l'ambiance ultra agréable car non stressante de cette enquête. Nous sommes bien dans un policier mais pas de gore, ni de glauque ici. Il n'y a pas de descriptions morbides ni de folles poursuites et ça fait du bien !

On apprend aussi à connaître ceux qui entourent Elizabeth II et le lectorat a l'impression de faire un peu partie de cette "famille".

Même si le ton est léger, il n'en demeure pas moins que l'enquête démontrera que la politique y est mêlée. C'est très bien ficelé et je n'ai jamais réussi à savoir ce qu'il en était avant les révélations.

Je ne connaissais pas l'autrice avant de la découvrir avec ce titre mais je dois bien avouer qu'elle maîtrise très bien le genre et qu'il lui va à la perfection. D'ailleurs, ayant bien failli devenir elle-même secrétaire particulière adjointe de Sa Majesté, on sent qu'elle connaît son sujet à la perfection.

Tout est clair et bien mené. Tout est parfait. J'ai a-do-ré.

Il me tarde d'ailleurs de lire son prochain titre, même si j'ai quelques appréhensions. Arrivera-t-elle à se renouveler pour que le lecteur n'ait pas cette impression de déjà-vu ?

En attendant, je vous conseille de tenter celui-ci qui est très bon et vous fera passer un très bon moment de lecture en cette période peu estivale...


Badge Lecteur professionnel        Badge Critiques à la Une

mercredi 14 juillet 2021

Notre Dame des Loups

 



Auteur : Adrien Tomas
Editions : Mnémos (2014)
Nbre de pages : 133





Présentation de l'éditeur :

En 1868, Jack, Würm, Evangeline, Jonas et les autres sont des Veneurs, des chasseurs de loups-garous. Ils ne peuvent plus être définis autrement, ils ont renoncé à tout le reste afin d’accomplir leur devoir : décimer les meutes, protéger les colons, et surtout, pourchasser celle par qui tout a commencé, la légendaire Notre-Dame des Loups.

A travers une Amérique glaciale, battue par les vents et couverte de neige, insensibles au froid, à la fatigue et au découragement, les Veneurs avancent, encore et toujours. Guidés par des chiens de guerre, équipés d’armes crachant des balles d’argent, protégés du Mal par la mystérieuse sorcellerie de leurs amulettes, ils pourchassent, malmènent, et acculent les loups-garous, qui n’ont d’autre choix que les affronter… et mourir.


Mon avis :

Parfois, il y a des romans que l'on traîne à sortir de sa PAL papier ou numérique. J'ai ce titre depuis des années et je me disais toujours que je le lirai... plus tard...

Mais quelle erreur énorme ai-je faite !

Ce roman, s'il erre sur vos étagères, ne mérite pas d'y traîner dedans (sauf pour le conserver précieusement après lecture).

Je me suis laissée emporter, durant une journée, au coeur de la forêt américaine, aux côtés de Veneurs chassant les wendigos avant d'être chassés eux-mêmes. Leur but est bien sûr d'atteindre la Reine de la Meute si je puis dire, Notre Dame des Loups.

Mais quelle aventure pour arriver jusqu'à elle.

7 Veneurs. 7 chapitres leur étant dédié et un final rebondissant de surprises qui vous met à plat.

Ma première surprise est arrivée à la fin du premier chapitre. Choc. Total. Brutal. Je ne m'y attendais pas.

Vient le second. Même chose. Puis le troisième et là... impossible de m'arrêter.

Laure, tu es prise dans les rets de l'auteur. Tu ne t'en sortiras qu'en finissant ce livre.

Et me voilà ingurgitant les pages, les chapitres, les révélations sans m'en rendre compte. Hypnotisée par ce que je découvrais. Eberluée par ce qu'il se passait avec ces Veneurs...

Difficile d'en dire plus sachant que ce roman est très court mais quelle profondeur malgré les 133 pages.

Je me suis régalée et j'ai dévoré ce livre alors même que cela ne m'arrive quasiment plus. N'est-ce pas le signe qu'il avait tout pour me plaire et de sa qualité ?

Si vous aussi vous avez besoin de vous sortir d'un quotidien basique, qui vous ennuie au plus haut point. Que vous avez envie de lire un peu de fantastique avec des Veneurs un brin cow-boy au fin fond de l'Amérique, n'hésitez pas à découvrir ce roman de Adrien Tomas. Il ne vous prendra que quelques heures de lecture mais vous serez marqué pour un petit moment et jamais vous n'oublierez ces Veneurs exceptionnels et très étonnants.

mardi 13 juillet 2021

Pour l'honneur des Rochambelles

 



Autrice : Karine Lebert
Editions : Presses de la Cité (2021)
Collection : Terres de France
Nbre de pages : 432



Présentation de l'éditeur :

De nos jours, à Trouville, lors d'une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d'un malaise. Elle a ces mots : " Pardonne-moi, Lucie... " Car elle porte en elle un secret qui a hanté longtemps son existence hors du commun. En 1944, Alma s'est enrôlée parmi les Rochambelles, ces infirmières et ambulancières de la 2e DB. Elle était au plus près des soldats, de l'Angleterre aux plages du Débarquement, de Paris à l'Allemagne, conciliant son engagement et sa vie de femme.
Au sein d'une famille désunie, sa petite-fille, Marion, va chercher à remonter le fil du temps et le passé d'Alma, en interrogeant des témoins de l'époque. Afin de savoir qui est Lucie. Et de découvrir le secret coupable d'Alma...

Un roman à la mémoire de ces héroïnes de l'ombre et de l'Histoire que furent les Rochambelles.



Mon avis :

Dans ce roman, nous allons suivre en alternance passé-présent Alma, ancienne Rochambelle et sa petite-fille Marion qui va chercher à comprendre l'histoire de sa grand-mère.

J'ai déjà lu plusieurs romans de l'autrice et je suis toujours sortie enchantée de mes découvertes. Malheureusement, ce ne sera pas le cas avec celui-ci.

Je ne me suis attachée à aucun personnage que ce soit dans le passé ou le présent.

Le côté historique avec la découverte des Rochambelles est très intéressant et c'est ce qui m'a permis d'aller au bout de ma lecture.

Malheureusement, le côté romance de Alma avec Rémi m'a saoulée. Il y avait tellement d'autres choses à découvrir qu'une jeune femme qui se s'accroche à un type qui se fout d'elle que cela m'a gâchée ma lecture.

Quant à Marion, je ne l'ai pas plus appréciée. Elle se pose des questions qui m'ont semblé tellement ridicules par moment que je me demandais si elle avait vraiment 34 ans. Le fait qu'elle se dise que sa mère va se faire du soucis parce qu'elle découche ! Non mais... sérieux ?! Que sa mère va lui faire la tête parce qu'elle prend du temps avec son ex ? Euh... on s'en fout en fait.

Cela m'a donné l'impression de remplissage et j'ai vu les choses venir bien avant l'heure. Aucune surprise lors des révélations.

Je sors très déçue de cette lecture parce que je m'attendais à découvrir davantage les Rochambelles dans leurs actions et être beaucoup plus présentes avec elles. Même si l'autrice nous explique qui elles sont, comment elles ont été enrôlées dans la 2eme Division Blindée, j'ai eu un gros manque. Pour moi, ce n'était pas suffisant et c'est bien dommage.

Par contre, rien à dire sur l'écriture qui reste très agréable.

lundi 12 juillet 2021

Mourir ne suffit pas

 



Auteurs : Danielle Thiéry & Marc Welinski
Editions : Anne Carrière (2021)
Nbre de pages : 250



Présentation de l'éditeur :

Julia Domazan, psychologue réputée, anime chaque week-end Au coeur de la nuit, une émission radiophonique de grande écoute, basée sur un dialogue intime avec les auditeurs. Un soir d’automne, elle est interrompue par l’annonce d’une prise d’otages dans un restaurant huppé, place de la Madeleine. L’agitation règne à la rédaction, et Julia ne peut se défendre de l’impression étrange que cette soirée ne sera pas comme les autres. Elle reprend pourtant l’antenne et accepte un nouvel appel. Il s’agit d’une auditrice terrifiée, cachée dans une des pièces du restaurant où elle a trouvé refuge à l’arrivée des terroristes. Est-ce un hasard si Sylvie Pollet souhaite parler à Julia plutôt qu’à la police ? S’engage alors un tête-à-tête troublant entre les deux femmes, tandis que la prise d’otages se poursuit de façon dramatique et que la tension monte au sein de la police et des autorités politiques.



Mon avis :

J'ai terminé ce roman il y a quelques semaines maintenant et je dois bien dire que je n'avais pas bien choisi le moment pour le lire.

Je n'ai pas adhéré à l'histoire notamment parce que, à la période où je l'ai lu, j'avais envie d'autre chose. D'une histoire plus légère mais je ne suis pas sûre qu'en attendant un peu avant de le découvrir cela aurait changé grand'chose, finalement.

Mon problème n'est pas venu de l'écriture. D'ailleurs, c'est tellement fluide et bien fait que l'on ne se rend pas compte qu'il a été écrit à quatre mains.

Le rythme est plutôt soutenu et le fait d'avoir des échanges entre deux personnages dont un est dans le restaurant que les terroristes ont pris d'assaut aurait dû rendre ma lecture plus rapide que ce qu'elle n'a été. Je ne pouvais lire que 50 pages environ par jour avant de me lasser...

En fait, très rapidement, j'ai senti qu'il se passait quelque chose de louche. Je ne croyais pas vraiment à ce qui se déroulait ou en tout cas aux prétextes donnés pour cette prise d'otages.

A partir de là, je suis restée très extérieure à ce qu'il se passait et je n'ai pas eu aucune surprise lors de la révélation.

De plus, je ne me suis attachée à aucun personnage et j'ai trouvé certains échanges plutôt longs, n'apportant pas forcément le stress que l'on attend avec ce type de roman.

Par contre, je me rappelle parfaitement de la toute dernière phrase et là, j'ai été bluffée.

Alors même que je me suis demandée tout au long de ce court roman si j'allais pouvoir le terminer, lorsque je suis arrivée à la toute fin, je me suis dit que ça en valait quand même la peine. Là, j'avoue, je n'ai pas vu venir ce qu'il se passe et on peut alors traiter les auteurs de sadiques.

D'ailleurs, je me demande si suite il y aura...

Du coup, lorsque je l'ai fermé, je me suis dit que c'était vraiment dommage de ne pas avoir accroché à l'ensemble du roman alors que la fin me donnait envie de continuer, de savoir ce qui allait se passer.

Dois-je vous le recommander ? Bien sûr. Alors même que je l'ai lu dans un contexte qui n'était sûrement pas le bon pour me lancer dedans, je dois bien avouer qu'il mérite d'être découvert, même si tout n'est pas parfait puisque j'avais vu venir certaines choses à des kilomètres. Mais cette fin !! Il ne faut pas la rater.

Et puis, rien de mieux que de se faire son propre avis sur un roman surtout s'il vous tentait au départ. Non ?

Par contre, je ne le qualifierai pas de thriller mais plutôt de suspense psychologique. C'est toute la différence quand on s'attend à certaines choses qui n'arrivent pas et qui risquent de décevoir le lecteur par la suite. Maintenant, vous êtes prévenu.

vendredi 9 juillet 2021

Saga Grisha

 



Autrice : Leigh Bardugo
Editions : Le livre de poche jeunesse

Tome 1 : Grisha
Tome 2 : Le dragon de glace
Tome 3 : L'oiseau de feu


Présentation de l'éditeur du tome 1 :

OMBRE. GUERRE. CHAOS.
Un royaume envahi par les ténèbres. Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal. Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold. Parmi eux : Alina Starkov.

ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.
L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir. L’Invocatrice de lumière.



Mon avis :

Après avoir lu, il y a quelques mois, la duologie Six of crows, j'avais envie de découvrir la 1ère trilogie de l'autrice. On est dans le même univers avec des personnages intéressants à suivre et les tomes s'enchaînent très facilement.

On va suivre essentiellement Alina et Malyen (Mal) qui sont orphelins et deviendront des soldats de la Première Armée. Alina sera cartographe et Mal, traqueur. Lors d'une ultime épreuve dans leur formation, Mal et Alina seront attaqués par des volcras (genre de dragons très moches et méchants) dans une partie du territoire appelée la Non-Mer ou Shadow Fold. Alors qu'ils craignent pour leur vie, Alina va faire surgir une lumière intense qui va les sauver. Alina va découvrir qu'elle est une grisha appelée Invocatrice de lumière et on va la suivre dans la découverte de son pouvoir et tout ce qu'il entraîne...

Honnêtement, j'ai mangé le 1er tome avec la découverte d'un univers complet et des personnages très bien construits. Il y a beaucoup d'action et les chapitres, même s'ils sont un peu longs, s'enchaînent très vite. On est pris dans l'intrigue qui se met en place petit à petit et on découvre, en même temps qu'Alina tout ce que son pouvoir entraîne...

Je ne me suis pas ennuyée durant ma lecture de ces 3 tomes, même si par moment j'ai senti que ça traînait un peu en longueur sur la 2eme partie du tome 2. Mais l'autrice sait parfaitement relancer son histoire et scotcher le lecteur.

Je ne suis pas une lectrice qui enchaîne forcément les tomes d'une même saga mais là je n'avais pas envie d'en sortir avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Même si la fin est un peu rapide, et s'il a certains défauts des romans young adult (j'ai cru avoir droit à un triangle amoureux qui se transformait en "quadrilatère" ) j'ai passé un excellent moment avec cette trilogie et j'ai hâte de découvrir un autre titre de Leigh Bardugo (La neuvième maison, notamment) qui devient pour moi une valeur sûre dans ce genre.

vendredi 7 mai 2021

L'empire s'effondre (T1)

 



Auteur : Sébastien Coville
Editions : Anne Carrière (mai 2021)
Nbre de pages : 489


Présentation de l'éditeur :

Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d’une théocratie au système de castes injuste et brutal, sont prêts à tous les excès, et même à la révolution.
Il va suffire d’un attentat pour sceller le destin du cercle-monde. Cette fois, c’est irrémédiable : l’Empire s’effondre.
L’effondrement est total. Il trouve son origine au sein des instances du pouvoir, les dirigeants de l’Empire sont impuissants à enrayer l’implosion du pays. Dans le chaos, le glissement de la théocratie vers un régime militaire implacable semble se dessiner.

Alfred de Pergoal sera-t-il le porte-étendard de la rébellion défendant l’esprit et le savoir plutôt que les armes, la violence et l’obscurantisme ?



Mon avis :

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de fantasy et encore plus de fantasy française.

Parfois, les rencontres se font par hasard et je crois que ce sont les meilleures.

Ce 1er tome d'une trilogie m'a conquise de bout en bout. Nous allons suivre des personnages de différentes castes au sein d'un Empire régit par des lois religieuses. Ce monde va s'effondrer après un attentat mais la fissure est plus profonde que ce que tout le monde pouvait penser...

J'ai tout aimé dans ce roman : le style riche, poétique et très visuel avec des descriptions parfaitement maîtrisées. Ni trop longues ce qui risqueraient d'ennuyer le lecteur, ni pas assez détaillées ce qui ne manquerait pas de nous interroger sur l'environnement dans lequel on évolue. Cela permet vraiment de s'immerger totalement dans cet univers fascinant qu'a créé l'auteur.

Les personnages sont tout autant excellents à découvrir et à suivre qu'ils soient du bon ou du mauvais côté. Chacun d'entre eux apporte beaucoup dans les complots et manigances que l'on soit à la tête de cet Empire ou dans la Résistance.

L'intrigue est, quant à elle, très intéressante mais, attention, il faut bien rester centrer sur tout ce qui nous entoure pour ne pas se perdre et il ne faut pas que le côté religieux vous rebute.

Je ne savais pas trop vers quoi j'allais en débutant cette lecture et au final ce fut une très belle découverte qui vous tentera aussi, je l'espère.

Le seul "hic" que j'ai trouvé est la parution des tomes suivants dans un délai extrêmement long (2022 pour le tome 2 et 2023 pour le tome 3). Il va falloir s'armer de patience avant de retrouver tous ceux qui m'ont fait vibrer durant mes 10 jours de lecture mais la qualité est telle qu'elle le vaut bien !

Alors ? Tenté ou pas ?