mardi 17 juillet 2018

Passé à vif

Auteur : Lisa Jackson
Editions : Mosaïc (2010)
Nbre de pages : 508


Présentation de l'éditeur :
Kate Summers mène une vie paisible à Hopewell, Oregon, en compagnie de son fils de quinze ans, Jon. Pourtant, un secret la ronge : et si, un jour, quelqu’un venait lui réclamer cet enfant qui n’est pas le sien et qui ignore le secret de sa naissance ? D’autant que Jon lui a récemment parlé de ses cauchemars, dans lesquels un homme qui prétend être son père cherche à le tuer...
Alors, quand le séduisant inconnu qui vient d’emménager dans la maison voisine essaie par tous les moyens d’entrer en contact avec Jon, Kate panique. Sans savoir que, de toute façon, son fils et elle sont déjà cernés par le mensonge. Et menacés par des gens qui ne reculeront devant rien pour parvenir à leurs fins...


Mon avis :

Premier roman de cette auteure que je lis et c'est une bonne découverte.

Même si l'intrigue est simple et que l'on comprend vite comment cela va se terminer entre deux personnages notamment, il se lit bien et on finit par s'attacher aux personnages et Jon plus précisément.

Kate, la mère, est un peu pénible à couver son fils mais elle a aussi de bonnes raisons que l'on apprend dès le départ mais on se rend vraiment compte au fur et à mesure que l'on progresse que ce n'est pas pour rien qu'elle surveille Jon.

Le personnage de Daegan, le voisin qui va s'installer juste à côté d'eux, est intéressant à découvrir et à suivre. C'est le beau mec au passé trouble mais auquel on s'attache très vite et que l'on a envie de retrouver rapidement. Je l'ai adoré.

Par contre, rien ne va plus du côté de la famille des Sullivan qui sont détestables de père en fils/filles. C'est une famille de pouvoir qui abuse de sa condition dans tous les sens du terme.

L'auteure mène une intrigue qui se tient parfaitement et dans laquelle on apprendre le passé et les agissements de chacun des chapitres dédiés.

Mais ces chapitres intermédiaires vont aussi, et malheureusement, couper un peu le rythme de la trame principale et j'ai trouvé cela un peu dommage. Ils sont bien sûr nécessaires pour avoir toutes les cartes en main et comprendre la psychologie de chacun mais par moment j'aurais préféré une histoire vraiment chronologique plus que des flashbacks.

Malgré ce petit bémol, le roman se lit tout seul et l'écriture est vraiment très agréable, surtout en cette période estivale. Il est parfait pour se détendre. Je ne peux que vous le conseiller.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire