dimanche 21 août 2016

Le torrent des jours

Auteur : Lindsay Chase
Editions : Archipoche (2016)
Nbre de pages : 412


Présentation de l'éditeur :
Cork, début du XIXeme siècle. Alors que, dans les villages de ce comté irlandais, la révolte gronde contre l’oppression anglaise, c’est une toute autre révolte qui souffle dans le cœur de la jeune Helena Considine. Elle qui, depuis la mort de son mari, s’était résignée à finir ses jours au côté de son père, elle qui, hantée par des rêves prémonitoires, vivait dans la crainte du lendemain, découvre que l’amour est encore possible – et qu’il a un nom : Patrick Quinn.
Mais, pour l’héritier du domaine de Rookforest, l’heure n’est pas aux grands sentiments. Quatre ans passés dans les geôles britanniques l’ont rendu amer et taciturne. Désormais, seule la liberté de son peuple compte à ses yeux.
Emporté par le torrent des jours, Quinn remarquera-t-il le sourire d’Helena ? Et l’amour pourra-t-il enfin régner sur leurs cœurs, comme la paix sur la terre d’Irlande ?


Mon avis :

C'est le deuxième titre de l'auteur que je lis, après Un amour de soie que j'ai découvert au printemps dernier et qui avait été un joli coup de coeur. Du coup, repartir dans une romance de Lindsay Chase c'était une obligation avec le sentiment que ce roman allait me faire vivre une superbe histoire. Et je ne me suis pas trompée parce que je n'ai pas lu Le torrent des jours, je l'ai dévoré.

Ce roman est une romance historique qui se laisse lire tellement facilement, avec des personnages attachants, que j'ai adoré l'ensemble du début à la fin.

Ce que je peux dire c'est que Lindsay Chase sait écrire des histoires prenantes et passionnantes.

Même si par moment on se doute un peu de ce qu'il va se passer, il n'en demeure pas moins que l'on est pris dans l'intrigue au point qu'il est difficile d'en sortir.

Cela se déroule en 1880, en Irlande, et il commence à y avoir des tensions entre les fermiers qui ont du mal à payer leur loyer et les propriétaires terriens anglais qui les menacent d'expulsion s'ils ne ne paient pas leur dû.

Il y est aussi question de la Ligue nationaliste qui pousse les fermiers à se révolter en scandant : "L'Irlande aux irlandais !" mais ce roman n'est pas que cela.

C'est aussi l'histoire de deux familles : les Queen et les Stanton qu'un différent affecte depuis des années.

C'est l'histoire de Patrick et Helena, deux personnages pour lesquels j'ai littéralement fondu.

J'aimais tellement ce que je lisais qu'il m'était difficile de m'arrêter. Qu'à près de 23 heures, vendredi soir, je n'avais pas envie d'aller dormir alors que la fatigue prenait place.

J'ai beaucoup aimé suivre la reconstruction de Patrick après une histoire l'ayant amené à faire 4 ans de prison. J'ai adoré retrouver Helena se forger sa propre opinion sur cet homme que l'on apprend, petit à petit, et tout comme notre héroïne, à découvrir, à apprécier puis à aimer.

L'écriture n'est pas en reste puisque Lindsay Chase écrit avec un style tellement fluide et facile, mêlant Histoire et fiction à la perfection sans que cela soit trop lourd pour le lecteur.

Je n'en ferai pas un coup de coeur parce que c'est quand même un peu cousu de fil blanc et j'ai vu, vers la moitié du bouquin, comment cela allait se terminer.

Mais si avec d'autres livres cela m'aurait dérangée, avec Le torrent des jours je m'en moquais parce que les personnages sont tellement bien construits en bon ou mauvais que l'on est pris dans les rets de la narration.

En bref, Le torrent des jours a encore été une lecture passionnante que j'ai dévoré en moins de 24 heures et que je regrette d'avoir terminé trop tôt. Pourtant, j'ai essayé de traîner dessus pour le garder un peu plus longtemps mais la magie de l'histoire et des personnages qui s'y rattachent est là et le lecteur n'a pas d'autre choix que de tourner les pages avec avidité pour connaître sans cesse ce qu'il va se passer. Ce fut une très belle lecture que je recommande fortement surtout si vous ne connaissez pas encore Lindsay Chase.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire