mercredi 13 novembre 2019

Un bûcher sous la neige

Auteure : Susan Fletcher
Editions : J'ai Lu (2013)
Nbre de pages : 457


Présentation de l'éditeur :
Au coeur de l'Ecosse du XVe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Dans le clair-obscur d'une prison putride, le révérend Charles Leslie, venu d'Irlande, l'interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s'élève au-dessus des légendes de sorcières et raconte les Highlands enneigés, les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse. Jour après jour, la créature maudite s'efface. Et du coin de sa cellule émane une lumière, une grâce, qui vient semer le trouble dans l'esprit de Charles.


Mon avis :

Ce roman a été un coup de cœur pour une multitude de lecteurs. Ce ne sera pas mon cas, malheureusement, même si je ne lui enlève pas une belle écriture et une histoire intéressante.

Mais alors pourquoi point de coup de coeur ?

Tout simplement parce que si l'histoire de Corrag est plaisante à découvrir et m'a fait parcourir l'Ecosse du 17ème siècle, j'ai trouvé aussi le rythme très lent voire même trop lent, au point que j'avais l'impression de stagner.

Le récit est très particulier et sans dialogue ce qui donne un effet de longueur qui a fini par m'exaspérer. J'avais d'ailleurs un peu de mal à y retourner quand je l'arrêtais. Mais au final, j'ai persévéré et même si la fin m'a surprise et que je ne regrette pas ma découverte, je ne peux pas dire que l'ensemble est si exceptionnel (allez, je vous autorise à me jeter des tomates).

J'ai déjà eu mon lot d'anglaise qui tombe amoureuse d'un highlander et même si leurs échanges sont beaux, je n'ai pas succombé. Tout comme le sujet de la sorcellerie face à ces femmes instruites que l'on refuse d'écouter parce qu'elles savent utiliser les plantes à bon escient.

Je sors un peu déçue de cette lecture parce que, vu l'engouement dessus, je m'attendais à autre chose et notamment plus d'action. Ce qui n'est absolument pas le cas. Le massacre de Glencoe est lui aussi intéressant à découvrir, comme cela fût le cas avec la bataille de Culloden dans Outlander.

J'ai trouvé tellement de similitudes avec la série de Diana Gabaldon que je n'ai pas vraiment réussi à me fixer à ce que je lisais (hormis les narrations sur le paysage écossais qui donnent bien envie d'y partir).

En bref, pas de coup de cœur. Pas de lecture exceptionnelle pour moi, même si je ne regrette pas de l'avoir lu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire