mercredi 4 décembre 2019

Le singe d'Harlow

Auteur : Ludovic Lancien
Editions : Hugo Poche (Novembre 2019)
Nbre de pages : 429


Présentation de l'éditeur :

Démis de ses fonctions de commandant à la PJ parisienne, le lieutenant Lucas Dorinel vit son exil brestois comme une petite mort. Jusqu'à ce qu'un message obscur _ Les Bêtes seront sacrifiées _ lui rappelle ce que la mort, la vraie, a de plus terrifiant.
Car le message le conduit à un cadavre. Sauvagement mutilé. Celui d'un homme incarcéré huit ans plus tôt pour le meurtre d'un enfant.
En s'adressant directement à lui, l'assassin réveille en Lucas à la fois son instinct de flic et sa violence. Le meurtrier et lui sont faits de la même étoffe. Prêts à combattre le mal par le mal.
Et à traquer les Bêtes là où elles se terrent.


Mon avis :

Ce roman est le premier de l'auteur et, encore une fois avec cette collection, j'ai été très emballée par ce que je lisais.

L'écriture est très agréable et fluide. L'histoire, elle, est intéressante et prenante.

Les pages filent rapidement car on a une narration en alternance qui permet de suivre deux personnages centraux : Lucas (flic) et Gaël (prêtre).

On ne voit pas tout de suite où l'auteur veut nous amener et on se pose des questions sur ces deux hommes qui mènent une enquête parallèle.

L'intrigue est bien construite et j'ai toujours été curieuse d'en savoir plus sur tous les protagonistes que l'on rencontre.

Même si j'ai vu certaines choses arrivées avant l'heure et que j'ai trouvé le final un peu trop rapide, j'ai passé un moment très agréable avec le premier bébé de cet auteur.

Pour moi, il ne fait aucun doute que Ludovic Lancien ira loin s'il continue à nous servir des romans d'aussi bonne facture et le prix Fyctia qui lui a été décerné est juste mérité.

Attention cependant à ne pas trop précipiter le final pour que le lecteur reste bien accroché, en demande encore et ne soit pas en reste comme je l'ai un peu ressenti ici. 

Quoi qu'il en soit, je prends déjà rendez-vous avec l'auteur pour le prochain pour voir ce qu'il nous aura concocté.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire