samedi 30 décembre 2017

L'honneur de Preston

Auteur : Mia Sheridan
Editions : Hugo Roman (novembre 2017)
Collection : New Romance
Nbre de pages : 424


Présentation de l'éditeur :
Toute sa vie durant, Annalia Del Valle a aimé Preston Sawyer. Elle a grandi dans une cabane dans Central Valley en Californie, mais a découvert la liberté, dans la ferme Sawyer vosine et auprès des garçons qui étaient ses seuls amis. 
Preston est amoureux de Annalia depuis son enfance. Il a réussi à le lui cacher jusqu' à ce que leurs mondes – comme leurs corps– sont entrés en collision par une chaude nuit d'été. Une nuit qui va bouleverser leur vie pour toujours. 
Après avoir disparu corps et âme pendant six mois Annalia est de retour en ville. Si Preston a échappé à son désespoir amoureux, son sens de l'honneur et sa fierté parviendront-t-ils à le retenir à nouveau, lorsque, l'objet de son désir de toujours, est de retour. Comment fait-on pour dépasser les blessures du passé ? Réparer L'irréparable ?


Mon avis :

Lorsque j'ai démarré le nouveau Mia Sheridan, je n'avais pas relu le résumé. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre mis à part, bien sûr, qu'il s'agirait d'un couple qui allait devoir surmonter des difficultés.

Le prologue m'a mise direct dans l'ambiance avec une Annalia (surnommée Lia) qui revient à dans la petite ville agricole de Linmoor après être partie six mois auparavant. Mais cette désertion n'était pas sans conséquence puisque Lia laissait derrière elle, non seulement Preston mais également leur bébé.

Arrivée à la fin du prologue, j'ai commencé à fomenter tout un plan pour savoir pourquoi Lia était partie mais, au lieu de mettre mon cerveau en mode *tucherchesabsolumentlepourquoiducomment*, j'ai finalement décidé de me laisser porter par cette lecture et ces personnages auxquels j'ai plutôt bien accroché.

On apprendra que Lia est fille d'immigrée mexicaine et que le lien avec sa mère n'est pas celui que n'importe quel enfant devrait avoir. Loin de pouvoir compter sur cette mère qui fait peu cas d'elle, Lia sera très proche des frères jumeaux Sawyer : Preston et Cole.

L'auteur va nous faire découvrir ces deux jumeaux aux caractères très différents. Car si Preston est plutôt réservé, Cole est tout son contraire.

Leur attachement à Lia est sincère. Ils la connaissent depuis son enfance mais les années passant, cet attachement va aussi se changer autre chose.

On va donc avoir droit à un triangle amoureux qui n'en sera pas vraiment un. Voilà pourquoi j'ai bien accroché à cette romance.

Même si j'avoue ne pas avoir apprécié plus que ça Preston, c'est surtout Lia qui m'a touchée par son côté d'enfant d'immigrée et tout ce que cela entraîne dans sa vie de tous les jours.

Les frères Sawyer ne s'y trompent pas puisqu'ils sont là aussi dans les mauvais moments à prendre sa défense. C'était tout à leur honneur.

L'histoire est plaisante à découvrir même si les questionnements de Preston et de Lia, chacun de leur côté, est un peu pénible par moment.

J'avais envie de les bouger pour qu'ils arrivent à se parler franchement au lieu de garder pour eux leurs sentiments. Mais bon, avec moi, un livre de ce genre serait écrit en 100 pages. Ce serait de l'expéditif alors que Lia n'a pas que le problème "Preston" à régler mais également la façon dont sa mère la traite, dont la mère de Preston la perçoit et comment gérer les habitants d'une petite ville après être partie en laissant un bébé de six mois...

Après avoir lu quelques titres de Mia Sheridan, j'avoue que L'honneur de Preston, avec Leo, est le roman qui m'a le plus plu parce que l'auteur ne se cantonne pas qu'à la simple amourette basique entre un jeune homme et une jeune femme.

Elle y inclut des problèmes plus profonds qui sont malheureusement encore d'actualité aux Etats-Unis avec l'immigration clandestine et comment arriver à vivre/survivre dans un pays où la couleur de peau fait la différence.

L'écriture et l'histoire sont très bien maîtrisées et m'ont permis de lire rapidement ce nouveau roman de Mia Sheridan.

Je préciserai aussi que les scènes de sexe ne sont pas excessives et ne durent pas pendant des pages et des pages ce qui n'est pas négligeable parce que ce n'est pas vraiment ce que je recherche dans un roman même si, à petites doses, cela ne me dérange pas.

En bref, j'ai fait une très jolie découverte avec L'honneur de Preston que je vous conseille même si, comme moi, vous n'êtes forcément féru de ce genre de lecture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire