mercredi 1 avril 2015

Si tu m'avais raconté

Auteur : Marie Sauzon
Editions : Oskar (2015)
Nbre de pages : 171
 
A partir de 11 ans
 
Présentation de l'éditeur :
Chloé a 13 ans et s'apprête à passer les vacances d'été, comme chaque année, chez ses grands-parents en Ardèche. Avec eux, elle prend le temps de vivre et oublie sa vie de collégienne. Elle aime passer du temps avec sa grand-mère, Paulette, et surtout elle adore monter sur le tracteur avec son grand-père, Manuel, un homme tranquille et généreux. Pourtant derrière ce sourire se cache un douloureux passé : Manuel est andalou et s'est engagé en 1936 aux côtés des Républicains pendant la guerre civile espagnole...
 
 
Mon avis :
 
Le livre s'ouvre sur un narrateur en fin de vie. On ne sait pas qui il ou elle est. On sait juste que le livre va nous raconter son histoire. Du coup, j'étais très curieuse de découvrir ce qu'il allait advenir et j'avoue qu'au fur et à mesure que j'avançais dans les premiers chapitres, mon coeur s'est mis à se serrer et je n'ai plus voulu lâcher ce roman avant la fin parce qu'il s'agit, tout simplement, de l'histoire d'un homme, d'un peuple, qui s'est battu pour garder sa liberté à l'aube de la Seconde Guerre Mondiale.
 
Si je me penche très régulièrement sur des ouvrages de cette période, j'avoue que je n'ai jamais été assez curieuse, ou alors n'ai-je pas assez le courage, de lire des romans sur la guerre espagnole de 1936.
 
Si tu m'avais raconté m'a permis d'avoir un aperçu sur ce que fût cette guerre et ce qu'elle engendra pour les opposants au régime : l'exil ou la mort assurée.
 
Grâce à une alternance entre le passé et le présent, Marie Sauzon rapporte de manière simple et parfaitement épurée parce qu'il s'agit quand même d'un roman destiné aux jeunes lecteurs, cette période noire de l'histoire de l'Espagne. Bien sûr, elle explique les combats que Manuel et ses compatriotes ont dû mener et les difficultés qu'ils ont endurées durant de longues années dans le combat mais aussi dans leur exil en France et la façon dont ils ont été traités en arrivant dans notre pays mais tout se fait de façon très fluide.
 
Malgré tout, c'est tout bouleversant et choquant.
 
Si le lectorat adulte saura lire entre les lignes tout ce que cela engendre dans la vie d'un homme de devoir tout quitter pour sauver sa peau, les jeunes lecteurs eux pourront découvrir un pan de l'histoire espagnole sans que des descriptions trop dures soient données.
 
C'est une très bonne entrée en matière pour ceux qui aiment l'Histoire ou veulent la découvrir, qui veulent savoir ce que fût la vie de ces hommes et peut-être donner envie de lire d'autres titres plus complets.
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire