jeudi 4 janvier 2018

Ravages

Auteur : Louisa Young
Editions : Le livre de poche (juin 2017)
Nbre de pages : 380


Présentation de l'éditeur :
1919. Riley Purefoy et Peter Locke se sont battus côte à côte dans les tranchées des Flandres quatre années durant. Ils sont revenus en Angleterre, l'un totalement défiguré, l'autre sombrant dans l'alcool et se réfugiant dans un univers peuplé de fantômes. Les femmes qui les attendaient, éprouvées elles aussi, vont essayer de les comprendre. Mais les dégâts sont lourds et les séquelles, tenaces.
Dans cette puissante suite à son roman best-seller Je voulais te dire, Louisa Young relate le difficile retour « à la normale » après les terribles années de guerre, véhiculant encore une fois un message profondément humaniste. Elle souligne le gâchis de tant d'existences, décrivant le gouffre séparant ceux qui se sont battus et ont vécu l’horreur, et leurs proches, qui ne parviennent pas à imaginer une si effroyable réalité.
Un cinglant réquisitoire contre la guerre qui loue le courage et la résilience de toute une génération.


Mon avis :

Après avoir lu Je voulais te dire en 2014 qui m'avait bouleversée, j'ai attendu avec impatience cette suite qui traînait à paraître en format poche. Trois ans c'est très long lorsque vous avez une fin qui vous donne tellement envie de retrouver les personnages pour savoir comment ils vont pouvoir survivre après avoir vécu d'autant de drames et d'horreurs.

C'est grâce aux Livre de poche que j'ai pu enfin connaître le fin mot de l'histoire et je les en remercie.

J'avoue quand même avoir eu du mal à me resituer les personnages et leur situation personnelle. Après un temps aussi long entre les deux tomes, ce n'est pas évident de s'y remettre.

Si j'ai très vite repris pied concernant Riley et Nadine, il n'en a pas été de même s'agissant de Peter et Julia. J'ai donc eu beaucoup de mal avec ce couple alors même que les difficultés qu'ils rencontrent sont insupportables à lire.

Que ce soit l'un ou l'autre de ces couples, la reprise d'une vie commune après la Première Guerre Mondiale est loin d'être une sinécure mais il va être difficile de parler de ces hommes sans spolier le premier volet qu'il faut absolument découvrir.

Ici, nous lisons la tentative de reconstruction après une guerre et comme on le sait aujourd'hui avec tous le problèmes que cela entraîne tant avec les blessures physiques auxquelles il faut faire face que les blessures mentales qui sont peut-être les pires à accepter.

J'avoue que je m'attendais à un roman difficile mais pas à un style auquel je n'ai pas réussi à accrocher, malheureusement.

La façon dont l'auteur fait parler ses personnages ou les fait penser en coupant certaines idées m'a vraiment dérangée. Par moment, je me perdais dans les dialogues, les réflexions...

Peut-être est-ce justement voulu pour bien noter la confusion mentale des uns et des autres mais pour le lecteur ça fait surtout brouillon.

Je pensais ressentir beaucoup plus d'empathie et d'émotions avec ce second volet alors que cela n'a pas été le cas et je m'en suis voulu.

Alors même que je lisais les conséquences de la Grande Guerre qui a été une véritable boucherie, il me tardait tout simplement de le finir pour passer à autre chose.

Et là, je me suis demandée comment est-ce que cela pouvait arriver alors même que j'avais été tellement prise par Je voulais te dire; comment n'ai-je pas réussi à ressentir les mêmes choses, à avoir peur pour les personnages, pleurer avec eux sur leurs malheurs, avoir de la joie parce qu'ils reprennent pied...

Je ne trouve pas que Louisa Young ait réussi à faire une très bonne suite ou est-ce dû à la traduction ?

Quoi qu'il en soit, si Je voulais te dire a été une magnifique lecture, poignante et marquante, Ravages n'a pas été celle escomptée et j'en suis déçue. Peut-être aurais-je dû relire le premier volet pour mieux appréhender le second ?

Je ne peux pas vous déconseiller ce roman parce qu'il touche un thème important que je me fais toujours un devoir de lire chaque année. Par contre, si vous vous lancez, n'attendez pas entre chaque tome pour ne rien perdre de ce que Riley, Nadine, Peter et Julia vont vivre pendant et après la guerre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire