mardi 6 février 2018

A school for unusual girls

Auteur : Kathleen Baldwin
Editions : Tor Teen (mai 2016)
Nbre de pages : 336


Présentation de l'éditeur :

It's 1814. Napoleon is exiled on Elba. Europe is in shambles. Britain is at war on four fronts. And Stranje House, a School for Unusual Girls, has become one of Regency England's dark little secrets. The daughters of the beau monde who don't fit high society's constrictive mold are banished to Stranje House to be reformed into marriageable young ladies. Or so their parents think. In truth, Headmistress Emma Stranje, the original unusual girl, has plans for the young ladies—plans that entangle the girls in the dangerous world of spies, diplomacy, and war.

After accidentally setting her father's stables on fire while performing a scientific experiment, Miss Georgiana Fitzwilliam is sent to Stranje House. But Georgie has no intention of being turned into a simpering, pudding-headed, marriageable miss. She plans to escape as soon as possible—until she meets Lord Sebastian Wyatt. Thrust together in a desperate mission to invent a new invisible ink for the English war effort, Georgie and Sebastian must find a way to work together without losing their heads—or their hearts….


Mon avis :

J'ai reçu ce roman par mon amie Laetitia pour mon anniversaire l'année dernière et je l'avais commencé en septembre dernier puis mis en pause par manque de temps. Lorsque je l'ai repris, début janvier, je m'étais fixée l'objectif de lire un VO par mois. Celui-ci sera donc le premier.

Globalement, j'ai bien aimé cette histoire dans laquelle on va faire la connaissance de Georgiana qui va être envoyée par ses parents dans une pension pour jeunes filles parce que des choses très étranges se déroulent chez eux et que Georgiana n'y est pas étrangère. Le dernier "malheur" qu'elle a causé fut un incendie dans les écuries de son père. Ses parents en ont marre de ses expériences qui risquent bien de leur coûter la vie à un moment ou un autre. Il est grand temps que Georgiana apprenne à devenir une jeune convenable. Mais cela n'est pas du tout du goût de cette jeune fille qui va tenter de faire changer d'avis ses parents. Malgré toutes ses promesses d'arrêter ses expériences, Georgiana n'aura pas gain de cause et elle va se retrouver dans une école très bizarre avec des jeunes filles qui cachent pas mal de choses...

Le début était très prometteur et je n'ai pas regretté une seule fois de l'avoir commencé, même si j'ai eu un moment de flottement vers le milieu.

Georgiana est une personne gentille et un peu naïve quand même mais on s'y attache très rapidement.

Ses capacités sont très intéressantes à découvrir, tout comme celles des autres jeunes filles qui sont dans cette pension car chacune d'entre elles possède un don.

La directrice de l'établissement, Mme Stranje, paraît très particulière, au point que l'on ne sait pas trop dans quoi on s'embarque au départ mais lorsque Georgie rencontre notamment Sebastian et que ce dernier explique ce qu'il en est historiquement, tout devient moins flou et tellement plus prenant.

Forcément, on se doute que rapprochement il y aura entre Georgie et Sebastian mais les difficultés sont aussi là pour que tout ne soit pas aussi facile et c'est tant mieux. D'ailleurs, même la fin laisse un gros point d'interrogation et, si au départ je n'avais pas forcément l'idée de continuer la saga, j'avoue que les dernières pages m'ont rendue très curieuse au point que Exile for dreamers va vite rejoindre ma wishlist.

Pourquoi je ne souhaitais pas au départ poursuivre ?

Tout simplement parce que j'ai ressenti pendant ma lecture le même sentiment que lorsque je lis du YA en français : pas assez de profondeur dans l'intrigue qui va quand même très vite.

Même s'il est indéniable que voir évoluer Georgiana au sein de ce pensionnat est intéressant, j'attendais aussi que la résolution des problèmes ne se fasse pas aussi vite et puis, avouons le, je voyais tellement venir le rapprochement entre Georgie et Sebastian que par moment leur jeu du chat et de la souris m'exaspérait.

Mais cela peut se comprendre tenant les enjeux politiques et comme la fin ne résout pas vraiment leur rapport cela me donne très envie de lire la suite, même si je n'en fais pas une priorité non plus. D'ailleurs, le tome 2 se consacrera à Tess, une des jeunes filles de la pension ayant le don de voyance et qui est un personnage qui me plaît déjà beaucoup.

En bref, A school for unusual girls a été une lecture plaisante que je ne regrette pas d'avoir découverte et que je vous conseille si vous lisez en anglais. La compréhension est très facile et on suit des personnages qui sont suffisamment intéressants, tout comme l'intrigue, pour rendre le lecteur curieux de lire la suite. Il lui manque juste un peu de profondeur pour être parfait mais cela ne m'empêchera pas de lire Exile for dreamers pour retrouver ces personnages auxquels je me suis plutôt vite attachée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire