mercredi 29 août 2018

Une mer si froide

Auteur : Linda Huber
Editions : Charleston (2018)
Collection : Charleston Noir
Nbre de pages : 416


Présentation de l'éditeur :
Un jour d'été, sur une plage des Cornouailles, Livvy, 3 ans, disparaît. Très vite la police conclut à une noyade. Pourtant, sa mère refuse de se résigner. Jour après jour, Maggie fixe l'océan, elle attend, convaincue que la mer n'a pas emporté son enfant.
Non loin de là, c'est une autre mère qui regarde sa fille, prête pour la rentrée des classes. Mais, depuis quelque temps, Jennifer ne reconnaît plus sa petite Hailey. Sa fille est distante, craintive et Jennifer se laisse submerger par la nervosité. Alors que Maggie traverse la pire épreuve de sa vie, Jennifer veut redonner l'apparence du bonheur à sa famille fracassée.
Construite comme un thriller, rythmée par l'implacable mécanique du suspense, une poignante histoire de deuil, de maternité, et de résilience. Écossaise de naissance, Linda Huber vit en Suisse, au bord du lac de Constance. Son travail de thérapeute lui a inspiré Une mer si froide, son premier roman publié en France, qui a remporté un fort succès auprès des lecteurs.


Mon avis :

J'attendais beaucoup de ce roman à suspense, d'autant que le début était très prometteur avec la disparition d'une enfant sur une plage. La tension était bien présente et j'étais curieuse de connaître ce qu'il en était.

Lorsque j'ai démarré la seconde partie (le roman étant scindé en 4 parties), j'ai un peu déchanté parce que le personnage de Jennifer ne m'accrochait pas en raison des réactions excessives de cette femme vis-à-vis de sa petite fille.

Le rapport entre la fillette disparue et l'enfant de Jennifer se fait très vite (je n'avais pas relu le résumé avant de démarrer ce roman...) et le lecteur n'a plus de surprise, ce que j'ai trouvé dommage.

L'auteure va plutôt se lancer sur un autre tableau avec Jennifer, tout en faisant suivre l'épreuve des parents éplorés de l'autre côté.

Entre les deux, nous suivons le mari de Jennifer, Phillip, qui a laissé sa femme seule en Angleterre pour s'occuper de sa grand-mère malade.

C'est un roman qui m'a mise hors de moi par les évènements qui se succèdent dans la vie de la petite Hailey.

On apprend le passé de Jennifer et Phillip; on vit la douleur des parents de Livvy et on passe de colère à frustration voire carrément incompréhension puis une énorme tristesse pour cette enfant.

Ce n'est pas un roman qui m'a forcément plu parce que je n'ai jamais réussi à adhérer au personnage de Jennifer et encore moins à ressentir de l'empathie pour cette mère. Je n'ai pas non plus apprécié le personnage de Phillip qui laisse sa femme seule pendant de très nombreux mois tout en sachant ses difficultés liées à leur passé...

En fait, j'appréhendais les chapitres qui étaient consacrés à Jennifer et Hailey. Ils me mettaient dans un état de nervosité extrême et je redoutais la fin...

C'est un roman qui met sous tension et il me tardait franchement de le terminer pour passer à autre chose. Il n'est pas mauvais, loin de là puisqu'il m'a fait ressentir beaucoup d'émotions mais ce n'était pas ce à quoi je m'attendais et mes réactions étaient plutôt négatives. Je n'ai pas adhéré à ce que l'on m'a proposé ici. Du coup, j'en suis sortie déçue mais je suis une des rares, il me semble, à ne pas avoir accroché.

Le mieux est donc de vous faire votre propre avis dessus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire