samedi 6 juillet 2019

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Auteure : Raphaëlle Giordano
Editions : Pocket (Juin 2017)
Nbre de pages : 256


Présentation de l'éditeur :
Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves...


Mon avis :

Raphaëlle Giordano est une auteure qui plaît beaucoup et, même si ce genre de roman ne m'attire pas, pour mon travail, il me faut parfois sortir de ma zone de confort.

Lorsque j'ai eu terminé ce livre, je me suis dit qu'il était sympa et qu'il tenait ses promesses en faisant passer un bon moment de lecture. Il fait partie de ces lectures-détente que j'aime lire de temps en temps.

Par ailleurs, l'écriture de Raphaëlle Giordano m'a plu d'emblée : agréable, fluide, pleine d'humour voire même d'ironie. Le combo parfait pour que le rythme soit rapide.

S'agissant de l'histoire, elle était sympa aussi car qui ne voudrait pas être à la place de Camille et voir son quotidien changer grâce à une aide extérieure qui nous dicterait ce que l'on devrait changer pour être mieux dans sa peau et tout voir en rose ?

J'avoue que l'ensemble est bien mené. Certaines scènes m'ont fait rire, sourire et d'autres m'ont émue.

Mais (bah oui il y en a un), j'ai trouvé aussi que l'histoire était un brin donneuse de leçon et ce côté là ne m'a pas plu.

On sait pertinemment que pour être "heureux" (ou en tout cas ne pas se prendre la tête à longueur de journée), être zen et moins stressé, le mental joue beaucoup.

Voir les choses de façon toujours positive (si on suit les conseils donnés par le routinologue de Camille), c'est quand même un gros défi à l'heure où la société nous embrigade dans un quotidien très chargé.

Je dirai que ce qui ne m'a pas convaincue, c'est la facilité à laquelle la vie de Camille va s'améliorer comme elle le souhaite. Et je ne vous parlerai pas d'une scène à la fin du roman dans laquelle un grand personnage fait son apparition et qui m'a fait souffler d'exaspération et hausser les sourcils tant c'était pousser à l'extrême de rendre la vie de Camille parfaite. Le too-much avec moi ça ne fonctionne pas et ça ne me fait même pas sourire.

Ce roman que je qualifierai de feel-good à défaut de le prendre comme un roman de développement personnel (quoi que par moment j'avais un peu l'impression d'y être), ne m'a pas rendu heureuse pour autant ou alors juste le temps de le lire (comme tant d'autres ont pu le faire avant lui sans qu'ils soient donneurs de leçon).

Je ne suis pas la cible pour ce genre de lecture mais ayant énormément accroché à la plume de l'auteure, je la relirai avec plaisir non seulement pour retrouver cette écriture pleine de positivité, de joie et de rythme que pour voir si Raphaëlle Giordano peut m'emporter dans un autre univers que celui d'un routinologue qui change la vie de Camille comme un magicien avec sa baguette magique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire