mercredi 17 juillet 2019

Le labyrinthe des os

Auteur : James Rollins
Editions : Fleuve Noir (Juin 2019)
Nbre de pages : 592


Présentation de l'éditeur :
Dans les montagnes reculées de Croatie, un archéologue fait une découverte étrange : les os d'une femme cachés depuis des millénaires dans une chapelle catholique souterraine. Dans le même système de cavernes, des peintures primitives élaborées racontent l'histoire d'une immense bataille entre des tribus de Néandertaliens et de sombres créatures. Avant d'avoir pu comprendre qui était ce mystérieux ennemi, l'équipe de recherches est attaquée. 
Cette nouvelle enquête mènera le commandant Gray Pierce et la Sigma Force dans un passé lointain. Ils devront retracer l'évolution de l'intelligence humaine depuis sa véritable source, et seront plongés dans une bataille cataclysmique pour l'avenir de l'humanité qui s'étend à travers le monde... et au-delà.


Mon avis :

James Rollins n'est autre que James Clemens lorsqu'il écrit en fantasy. J'avais très envie de découvrir sa Sigma Force et je n'ai pas été déçue de ma lecture. Elle m'a même beaucoup fait penser à du Clive Cussler avec la NUMA et j'en ai été ravie.

Dans "Le labyrinthe des os", nous sommes avec un groupe de scientifiques partis en Croatie, sur la découverte d'os de femme de néandertal. Le groupe formé d'une généticienne, d'un géologue, d'un paléonthologue et d'un prêtre expert en histoire de l'Art vont être attaqués. C'est là que la Sigma Force va entrer en action pour les retrouver et les récupérer. Parallèlement à ces évènements, on suivra une autre généticienne (soeur jumelle de la première) à Atlanta qui fait des recherches sur l'évolution de l'intelligence humaine.

De fil en aiguille, les deux intrigues ne vont en faire qu'une seule et le lecteur est pris dans l'engrenage de l'histoire et des scènes d'action qui en mettent plein la vue.

On va entrer dans l'univers de l'anthropologie avec cette question étonnante sur l'Homme : comment notre intelligence a-t-elle pu connaître un tel essor, faisant de nous des êtres capables de raisonner, de s'organiser en société, de devenir civilisés... ?

En fait, cette question se résume en une expression scientifique qui s'appelle le "Grand Bon en Avant".

N'allez pas croire que le contenu du roman est indigeste que vous n'y comprendrez rien car ce n'est absolument pas le cas.

Nous restons dans un roman de détente avec une écriture très fluide, très visuelle mais ici nous apprenons aussi beaucoup de choses et pas seulement sur nos ancêtres néandertaliens.

Nous explorons d'autres mystères tout aussi fascinants, voyageant pour ce faire aux quatre coins du monde que ce soit en Chine, aux USA ou en Equateur, notamment.

Tout est magnifiquement orchestré, donnant envie au lecteur de poursuivre sans relâche les quêtes lancées par ces généticiennes. Mais elles découvriront aussi le revers de la médaille...

Même si je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, l'un d'entre eux se détache quand même du lot et je n'ai pas pu faire autrement que l'aimer dès le début. Il s'agit de Baako. Je suis vraiment tombée raide dingue de lui et, par moment, selon ce qui se passait, j'avais la gorge nouée et j'avais peur pour lui.

Honnêtement, je ne m'attendais pas à passer un aussi bon moment de lecture aux côtés des agents de la Sigma Force et de ces scientifiques qui nous emportent dans une aventure hors norme.

James Rollins est tout aussi excellent avec ses romans d'aventure que ce qu'il l'est avec ses romans de fantasy. C'est juste incroyable d'avoir cette capacité à proposer des romans dans lesquels on se sent si bien que l'on ne veut pas quitter les personnages ni l'intrigue et lorsque la fin arrive, irrémédiable, on en demande encore.

Je suis ravie d'avoir lu cet auteur dans ce genre, même s'il va me falloir lire tous les autres tomes de cette saga qui, si je ne me trompe pas, en compte une dizaine. En bref, j'ai de quoi faire en attendant que le prochain James Rollins ne paraisse mais ce sera un plaisir de les découvrir et de vous en parler.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire