dimanche 19 avril 2020

Am Stram Gram

Auteur : M.J. Arlidge
Editions : 10/18 (2016)
Nbre de pages : 408


Présentation de l'éditeur :
Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.
Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.
Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.
Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.


Mon avis :

Lu en LC avec @lecturenadine, on a toutes les 2 dévorer ce roman en 2 jours.

On entre dans l'action dès le 1er chapitre qui nous met donc directement dans l'ambiance, stressante et noire. J'ai accroché de suite, même si j'ai tiqué sur le personnage de Mark, flic du groupe d'Helen Grace, alcoolique depuis que sa femme a divorcé...

Je me suis demandée pourquoi les auteurs se sentaient tous obligés de mettre dans leur livre un personnage toujours torturé pour la même chose. Cette redondance est pénible et du coup Mark ne m'a pas touchée.

Je l'ai totalement ignoré contrairement à sa chef, Helen qui est un peu spéciale dans le genre mais qui est un personnage féminin comme j'aime : volontaire et prête à être hors des clous pour résoudre son enquête. Surtout qu'elle va avoir de quoi faire avec des doubles disparitions suivies de la mort d'un des deux captifs. Pourquoi le kidnappeur agit-il de la sorte ? Comment fait-il pour enlever ses victimes sans être vu ? Qui est-il ?

J'ai beaucoup aimé suivre cette enquête qui est hyper bien rythmée avec des chapitres courts et entraînants.

On ne voit pas les pages passer, même si l'enquête finalement reste assez classique avec une fin que j'aurais aimé différente.

Il n'y a pas vraiment d'interaction entre le lecteur et le kidnappeur que l'on voit assez peu, hormis quelques chapitres qui lui sont consacrés en dévoilant petit à petit son passé, mais rien qui puisse permettre au lecteur de trouver avant l'heure le responsable de ces horreurs.

En bref, c'est un excellent thriller et une très bonne découverte qui donne très envie de poursuivre la série pour, notamment, voir l'évolution du personnage d'Helen Grace et en apprendre plus sur elle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire