mercredi 23 août 2017

La maîtresse des Quatre-Vents

Auteur : Robin Lee Hatcher
Editions : Archipoche (2017)
Nbre de pages : 348

RENTREE LITTERAIRE 2017


Présentation de l'éditeur :
Jouer sa propre fille, n'est-ce pas scandaleux ? Un carré de rois et le sort de Jane est fixé : son père a perdu ! Elle appartient désormais à cet inconnu aux yeux couleur de saphir qui, depuis le début de la partie, n'a cessé de la dévisager...
Chase Dupré n'a toutefois rien de la brute qu'elle redoutait. Ému par la détresse de la jeune fille, il la prend sous sa protection et l'emmène chez son oncle et sa tante. Au ranch des Quatre-Vents, Jane trouve un foyer et une affection qu'elle n'avait jamais connue.
Peu à peu, elle tombe amoureuse de son sauveur. Appelé au Texas pour affaires, Chase ne regagne le Montana que cinq ans plus tard. La petite sauvageonne qu'il avait recueillie s'est alors transformée en une ravissante jeune femme. Mais bien des choses ont changé. Chase n'est plus seul. Consuela, son épouse, l'accompagne...


Mon avis :

Comme chaque année, j'ai droit à ma lecture du dernier Robin Lee Hatcher pour mon plus grand plaisir et pendant une bonne journée et demi, je me suis baladée entre le Montana et le Wyoming dans des contrées aussi chaudes en été qu'hostiles en hiver.

J'ai fait la connaissance de deux personnages auxquels je me suis très vite attachée : Jane et Chase.

Lorsque Jane est "jouée" par son père lors d'une partie de poker, elle n'a que quinze ans, alors que Chase en a une vingtaine. Nous allons donc les suivre dans une très belle histoire que j'ai beaucoup aimé découvrir et devoir sortir de cette romance m'a encore fait un peu mal au coeur, je dois l'avouer.

Ce qui fonctionne avec cette auteure c'est que les personnages, même s'ils sont assez stéréotypés, ne sont pas  inintéressants malgré tout parce qu'ils gardent leurs qualités et leurs défauts.

On peut facilement s'imaginer cet homme et cette jeune femme en devenir être attirés l'un par l'autre sans que ce soit le bon moment ou que des situations les séparent pour une raison ou pour une autre.

Alors bien sûr, on ne va pas chercher à trouver les petits défauts de ces romances parce qu'il y en a et notamment certaines redondances dans les sentiments ou les réactions de l'un ou de l'autre alors que cela pourrait être tellement plus facile pour eux, avec de très beaux paysages en prime.

Et c'est là que je me rends compte qu'avec Robin Lee Hatcher, elle peut leur faire vivre n'importe quelle situation, cela m'importe peu parce que je connais d'avance la fin (on reste dans de la romance) et que cela me permet de rester encore un peu plus longtemps avec eux.

C'est ce genre de lecture dans laquelle vous êtes tellement bien que vous ne voulez pas en sortir.

L'écriture est hyper fluide et facile. Pas de casse-tête de ce côté là non plus. C'est vraiment le style de roman idéal pour l'été ou pour vous détendre entre deux romans plus stressants ou poignants, par exemple. C'est aussi le genre de roman qu'il me fallait après mon abandon du dernier Sparks qui m'a cruellement déçue...

En bref, lire du Robin Lee Hatcher, c'es à coup sûr s'attacher à des personnages, des paysages et une histoire qui bien que simple et somme toute cousue de fil blanc vous apportera tellement de plaisir que vous ne vous en lasserez pas.

Moi en tout cas, c'est ce qui se passe à chaque lecture et j'attends déjà le prochain avec impatience.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire